Alain Choquette et La mémoire du temps : son public subjugué!

L’illustre Alain Choquette nous présentait, hier soir, son tout dernier spectacle, « La mémoire du temps », au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. Le prestidigitateur de renommée internationale subjugua son public, lors de cette Première montréalaise, et nous n’en attendions pas moins de la part de l’artiste d’expérience.

Lire la suite

Rentrée montréalaise du groupe Les Trois Accords au MTelus

Vendredi soir, le MTelus était à guichets fermés, bondé par les spectateurs enflammés face à la performance de la formation Les Trois Accords. Il y avait longtemps que je n’avais pas vu un concert aussi exaltant! Il faut dire que la réputation du groupe de musique n’est plus à faire et le public nous en a donné la preuve indéniable en chantant les paroles de chacun des titres performés sur scène par ses membres.

Lire la suite

La société des poètes disparus : le Théâtre Denise-Pelletier accueille un chef-d’oeuvre!

Hier soir, 20h, au Théâtre Denise-Pelletier se tenait la première de la pièce La société des poètes disparus. Traduite avec

Lire la suite

« Elle était une fois » Debbie Lynch-White

C’est une Debbie tout à fait resplendissante qui a fait son entrée sur scène, hier soir, au Théâtre Maisonneuve de

Lire la suite

« Mon ami Walid », par Adib Alkhalidey et Julien Lacroix

« Mon ami Walid » est une tragi-comédie présentée en 73 minutes et mettant en vedette une impressionnante distribution de comédiens. À la tête de l’histoire, nous retrouvons Walid (joué par Adib Alkhalidey) et Antonin (incarné par Julien Lacroix), deux collègues de travail névrosés. À la suite d’une journée mouvementée et haute en émotions, Walid veut mettre fin à ses jours. Antonin, qui passe heureusement par là, déjoue son collègue et l’en empêche, changeant ainsi le destin et le cours de l’histoire.

Lire la suite

Dans le cosmos de Virginie Fortin

« C’est une Virginie tout à fait confiante et fière qui fit son entrée sur scène, mercredi soir. Elle semblait être dans une forme incroyable, prête, solide, « groundée ». On la sentait, dès les premières minutes, en harmonie avec son spectacle nettement rodé et assumé. »

Lire la suite