Catherine Durand : un anniversaire d’une poignante intimité

Hier, au bar Le Ministère, endroit autrefois baptisé Le Living dans lequel elle a fait sa toute première première montréalaise en 1999, Catherine Durand a lancé son album ”20” qui revisite à la sauce d’aujourd’hui 10 pièces issues de ses six albums précédents. Elle a débuté le concert avec Peu importe sur laquelle elle chante : Peu importe, il y a des ces choses qui nous réconfortent. Grâce à la voix envoûtante et douce de Catherine, les guitares harmonieuses, les petites lumières à l’intérieur de pots Masson et la vente de mélanges à chocolat chaud confectionnés par la chanteuse elle-même, il s’agissait effectivement d’une soirée réconfortante et apaisante qui a revigoré l’âme, rien de moins!

Conçu à l’occasion de ses vingt ans de carrière, le disque 20, disponible partout depuis le 5 octobre, a été encensé par plusieurs journalistes qui sont tombés sous le charme du style dépouillé et pur de l’auteure-compositrice-interprète. Le lancement possédait cette même ambiance intime qui nous poussait à l’introspection de manière presque troublante. Accompagnée d’un seul musicien, André Lavergne, Catherine Durand , fidèle guitare en main, ne semblait pas du tout nerveuse à l’idée de présenter ses nouveaux arrangements. Parfaitement dans son élément dans cette atmosphère conviviale, elle a pris le temps de converser avec les gens présents sans prétention, comme elle le ferait avec des amis. À l’aise devant cette simplicité brute, le public buvait ses mots et ses mélodies enveloppantes qui restent bien ancrés en mémoire. Elle et Lavergne formait un duo efficace et passionné.

Au total, Catherine Durand a présenté six titres : Peu importe, Aujourd’hui, Le temps presse qui jouit du changement le plus marqué, Je vais rester, Cœurs migratoires qui fend l’âme avec l’ajout d’une chorale et la nouvelle chanson Le loup qu’elle a interprétée avec un artiste dont elle admire la voix, Alexandre Désilets. Leur tandem a en effet donné des frissons.

Restez à l’affût car, avant sa performance, nous avons rencontré Catherine pour une entrevue célébrant ce tout nouveau disque. Les bulles étaient de mise, on ne vous en dit pas plus! 😉

Crédits Photos : Stéphanie Payez/Éklectik Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *