C’est extra, hommage à Léo Ferré : de belles découvertes!

Dans le cadre des Francos de Montréal, édition 2019, on présentait, hier soir à la Cinquième Salle de la Place des Arts, le spectacle C’est Extra, Hommage à Léo Ferré mettant en vedette le groupe La Souterraine, qui, à son tour, avait invité deux auteurs-compositeurs-interprètes québécois, Philémon Cimon et Antoine Corriveau, à se joindre à eux.

Mais, tout d’abord, la première partie nous a fait faire la connaissance de Nach (Anna Chedid), auteure-compositrice-interprète française dont le dernier album intitulé L’Aventure est sorti il y a trois semaines à peine. Une belle présence sur scène, une pianiste à qui on ne peut pas reprocher grand chose… Elle nous a interprété les onze chansons de son opus dont l’Aventure. Ce fut une belle aventure de la découvrir! Elle a fait participer le public lorsqu’elle nous a déclaré Moi tout à toi pour ensuite nous faire voir ce qu’il y a Dans les yeux de ma mère envers qui elle semble vouer un amour incommensurable, un bel hommage à l’auteure de ses jours. Son Allo est une belle ballade, de même que Jo, chanson dédiée à son frère.

Nach fait carrière depuis déjà quelques années et on le ressent de par l’assurance qu’elle dégage sur la scène. Lune de ses chansons qui m’a beaucoup touchée s’appelle Le bon moment, manifestant son désir d’être maman. En fait, une première partie qui, selon moi, mérite le déplacement, une occasion de faire sa connaissance et de l’apprécier.

Après l’intermission, ce fut la raison du spectacle, soit l’Hommage à Léo Ferré avec le groupe La Souterraine, qui, contrairement à nos attentes, nous a plutôt amenés vers un répertoire de Léo Ferré que nous ne connaissions pas ou, pour certains, très peu. Leur tour de chant s’est amorcé avec Les anarchistes et a été suivi par La nuit, Est-ce ainsi que les hommes vivent?, notamment. Ce fut ensuite au tour de Philémon Cimon de faire son apparition, le temps de nous dire ce qu’est La blessure et c’est à lui qu’incombait la dure tâche d’interpréter la chanson titre C’est extra. La Souterraine nous est ensuite revenue pour nous faire entendre, entre autres, La mauvaise graine, Le bonheur, Tu ne dis jamais rien, Si tu t’en vas et À St-Germain des Prés. Cette dernière, avec son rythme jazzé, a été  mon coup de cœur de la soirée.

Antoine Corriveau s’est finalement présenté pour nous interpréter un des hits, si ce n’est pas LE hit de Léo Ferré, Avec le temps, et dans ce cas, le mot « interprété » prend tout son sens tant il se l’est bien approprié!

Et finalement, le retour de La Souterraine pour clore le spectacle avec Thank you Satan.

Une belle soiré musicale au cours de laquelle il nous fut donné de connaître de nouveaux talents, Nach et La Souterraine, et surtout d’étendre nos connaissances sur cet incontournable et immortel poète qu’est Léo Ferré.

Le spectacle C’est extra – hommage à Léo Ferré est encore à l’affiche ce soir.

Crédits Photos : Frédérique Ménard-Aubin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *