Je cherche une maison qui vous ressemble

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Mardi le 11 septembre, à la salle Fred Barry du Théâtre Denise Pelletier, avait lieu la première de Je cherche une maison qui vous ressemble à la mémoire de Pauline Julien et Gérald GodinLe texte de Marie-Christine Lé-Huu est mis en scène par Benoit Vermeulen et met en vedette Catherine Allard dans le rôle de Pauline Julien et Gabriel Robichaud dans celui de Gérald Godin avec la participation de Gaël Lane Lépine et Cédric Dind-Lavoie à la musique.

Ce spectacle a été monté dans le cadre du vingtième anniversaire de décès de la Renarde, le 1er octobre 1998, à l’âge de 70 ans.Il s’agit d’une incursion dans la vie de ce couple passionné autant de musique que de poésie, et, bien entendu, de politique. Quatre personnages font la conversation sur hier et demain, un concept plein de belles surprises. Nous avons eu droit à des clins d’œil sur la vie professionnelle de Madame Julien sur celle du journaliste-poète ainsi que sur des événements de leur vie personnelle et politique. 

Nous avons pu entendre des extraits de quelques succès de Pauline Julien dont Au milieu de ma vie, peut-être à la veille de… (Paroles de Pauline Julien/Musique de Gaston Brisson et Jacques Perron), La Manikoutai (Paroles et musique de Gilles Vigneault), Le rendez-vous  (Paroles de Gilles Vigneault/Musique de Claude Léveillée,) Déménager ou rester là (Paroles de Réjean Ducharme/Musique de Robert Charlebois) et L’âme à la tendresse  (Paroles de Pauline Julien/Musique de François Dompierre) interprétés soit par Catherine Allard qui les a magnifiquement bien rendus ou par Madame Julien elle-même. 

De son côté, Gabriel Robichaud en Gérald Godin nous a récité en version intégrale quelques poèmes de Monsieur Godin dont Cantouque du retour  (Nouveaux poèmes) et Énumération (version de ‘’La nuit de la poésie’’) ainsi que des extraits de Oh que noirâtre fut-elle (Chansons très naïves) et Pays (Les botterlots), et ceci d’une façon magistrale. Des extraits de la correspondance amoureuse qu’ils ont échangée tirés du livre La renarde et le mal peigné ont également été lus par chacun.

En fait, cette pièce nous a permis de faire plus ample connaissance avec ces deux êtres passionnés, et surtout de les apprécier davantage. Un beau bravo aux interprètes Catherine Allard et Gabriel RobichaudEn somme, c’est un beau cadeau qui nous a été offert et dont chacun devrait profiter. La pièce est encore à l’affiche au Théâtre Denise Pelletier jusqu’au 29 septembre 2018, à la suite de quoi une tournée à travers le Québec et le Nouveau-Brunswick sera entreprise pour se terminer en avril 2019.

Crédits photos : Marie-Andrée Lemire 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *