Jean-Marc Parent raconte ses utopies

The following two tabs change content below.

Jessica Grenon

Derniers articles parJessica Grenon (voir tous)

Mercredi 11 juillet, c’était salle comble au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts pour nul autre que le lancement du 11e spectacle en 30 ans de carrière de Jean-Marc Parent, Utopie, présenté dans le cadre du Festival Juste Pour Rire. La mise en scène est signée par Guy Lévesque, un collaborateur de longue date de l’artiste. C’est donc accompagnées d’une trame musicale digne d’un film que les lumières se sont allumées en laissant apparaître sur scène, tout droit sorti du plafond, un énorme signe de peace orné d’un papillon. Durant les jeux de lumières qui nous éblouissaient, l’humoriste a fait son entrée sur les planches, et il n’en fallu pas plus pour que le public l’applaudisse chaudement.

© Frédérique Dadié | Photographe

Parent aborda d’entrée de jeu son rêve de pouvoir se promener à Montréal comme à l’époque (sans trafic!), et il nous a fait rigoler avec son opinion au sujet des transports en commun. Inspiré de ses séjours en Floride et des gens qui l’entourent, c’est pendant près de deux heures que l’humoriste nous a fait voyager au travers de situations loufoques, improbables… et utopiques! On en venait à se demander si c’était vrai ce qu’il racontait tant il nous amenait à bien imaginer les différents scénarios, autant par les détails qu’il y mettait que par les mimiques hilarantes qu’il exécutait. Par exemple, lors de son numéro sur l’apnée du sommeil, nous pouvions clairement visualiser la fameuse machine à oxygène qui est littéralement un sport à installer selon ses dires. Lorsque Parent nous parlait de Léonie, 96 ans, 4’10” et sans ses dents… ça a donné lieu à un moment drôle et touchant à la fois. Un des numéros qui a suscité le plus de rires est celui qui raconte les péripéties de son ami Franck, ex-marine en stress post-traumatique. Littéralement tordant!

© Frédérique Dadié | Photographe

L’enchaînement des différents segments du spectacle se faisait avec fluidité , ce qui a démontré que l’humoriste maîtrise son art avec toujours autant d’aplomb. Les spectateurs avaient affaire à un Jean-Marc Parent à la hauteur du talent de conteur qu’on lui connaît, en grande forme et qui ne perd pas le rythme une seconde. La réputation de l’humoriste n’est plus à faire, il a gagné le cœur des québécois depuis déjà de nombreuses années et, une fois de plus, il n’y a pas à douter que ce spectacle aura un franc succès.

© Frédérique Dadié | Photographe

Dépêchez-vous pour mettre la main sur les quelques billets restants! Déjà plusieurs dates de spectacles affichent complets, mais des supplémentaires sont prévues , dont au Théâtre Saint-Denis les 26 et 27 octobre prochains. Vous pouvez vous les procurer ici.

Crédits Photos : Frédérique Dadié/Éklectik Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *