Martin Perizzolo nous introduit dans son nouveau spectacle

The following two tabs change content below.

Héloïse Léa Turcotte

Derniers articles parHéloïse Léa Turcotte (voir tous)

Le 8 mai dernier, au Théâtre Fairmont à Montréal, se déroulait le tout nouveau spectacle de Martin Perizzolo. Depuis son dernier one-man show intitulé Nous, il s’agissait d’une première version, un premier essai devant public pour l’humoriste de 43 ans originaire de Montréal.

Accompagné de papier et crayon, plusieurs blagues encore en construction ont été testées devant public. Heureusement, les blagues ont eu un bon succès et n’ont pas laissé de froides réactions. Tous ne savaient pas qu’il s’agissait d’une version #1 pour ce spectacle encore sous forme de brouillon.

Pour amorcer son spectacle, Perizzolo nous accueillit avec un jeune humoriste de la relève. Âgé de seulement 21 ans, Sam Boisvert est un humoriste nouvellement diplômé de l’École nationale de l’humour (ÉNH) en 2017 et bâtit sa carrière à travers des soirées de l’humour ainsi que divers festivals comme le ZooFest de Montréal. Ce jeune humoriste nous a servi un stand-up authentique, réfléchi et mordant. Un jeune humoriste qui doit être découvert davantage et que nous devons adopter!

Pour l’occasion, j’ai eu le privilège de discuter avec l’humoriste à la suite de cette Première de son nouveau one-man show temporairement intitulé Carré.

Que signifie le nom de ton spectacle « Carré »?

« En fait, c’est un titre générique pour l’instant, c’est encore à l’étape du rodage, il s’agit d’une version 1, la première fois que le spectacle est présenté. Je l’ai appelé Carré puisque je voulais un titre qui ne disait pas rodage. Cela veut dire que le papier sablé n’est pas encore passé, il y a encore des coins rough. Je me rends compte sur scène, à certains endroits, que certains trucs doivent être encore peaufinés. Carré est un titre temporaire, il fallait en trouver un, il représente bien l’étape où j’en suis, mais il ne me suivra pas. »

Pour une personne qui n’a pas encore vu ton spectacle, comment le décrirais-tu?  Abordes-tu des thèmes en particulier ?

« Je m’enligne beaucoup pour aborder les relations, le célibat, le dating, c’est un sujet qui est très galvaudé, qui a été mis de côté car nous nous sommes dit que tout a déjà été dit, mais je me rends compte que c’est un sujet qui est encore riche. Je fais des recherches en lien avec mon podcast qui s’appelle Vieux Garçon, et je me rends compte que la réalité a changé, beaucoup de choses ont changé. Maintenant, on a des applications, on a plein de trucs qui nous font face dans cette réalité-là. »

Pourquoi avoir choisi ce sujet-là, particulièrement, pour ton nouveau spectacle ?

« C’est un sujet qui me préoccupe, moi réellement, parce que je suis célibataire. Je me suis posé des questions, par exemple pourquoi je ne rencontre pas la bonne personne et tout. J’écris du stand-up, et c’est un sujet qui est récurrent dans les numéros que j’écrivais de semaine en semaine. J’ai trouvé qu’il y avait quelque chose à dire, que j’avais du matériel qui commençait à se monter là-dessus. Je me suis dit que j’allais essayer d’aborder ça pour vrai, d’aller creuser. Je n’ai pas encore creusé tous les trous, mais il y a des trucs qui m’ont surpris dans mon matériel. »

Quand aura lieu la grande première pour ton nouveau spectacle ?

« Je n’ai aucune idée, ce ne sera pas cette année. Ce soir c’était une version 1, le show n’existe même pas encore. Je vais le présenter au ZooFest cet été. Cette fois-là, il aura probablement le titre officiel du spectacle. Je vais continuer à travailler le spectacle. Je vais le roder dans les festivals cet été. À l’automne, je vais me louer des petites salles et je vais le faire et continuer mon rodage à travers le Québec. »

* Le festival ZooFest se déroulera du 13 au 18 Juillet 2019 à Montréal. Vous pouvez vous procurez des passes pour l’événement en cliquant ici.

Martin Perizzolo est en rodage à travers le Québec pour son nouveau one-man-show. Pour obtenir des billets pour l’un ou l’autre de ses spectacles, ça se passe sur son site Internet.

Crédits Photos : Courtoisie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *