Andréanne A. Malette nous partage son petit bout de forêt

The following two tabs change content below.

Dans le cadre des FrancoFolies de Montréal, la 5e salle de la Place des Arts accueillait  hier soir, pour sa rentrée montréalaise, Andréanne A. Mallette. Cette dernière dit avoir travaillé près de deux ans à la réalisation de ce spectacle et qu’elle souhaitait pouvoir tout décider, faire à sa manière et choisir son équipe. En effet, elle était bien accompagnée côté musiciens et musiciennes : Olivier Savoie Campeau à la batterie, percussions et voix, Antoine Lachance à la guitare, clavier et voix (que vous avez peut-être vu à l’émission La Voix d’ailleurs) et son acolyte depuis 10 ans Judith Sun à la basse, bass Synth et voix, en plus de deux violonistes ainsi qu’une violoncelliste.

© Photographe | Victor Diaz Lamich

C’est dans un décor sobre, construit à la main et représentant son amour de la forêt (petites ampoules suspendues et un grand tronc d’arbre fait de cordes), que l’auteure-compositrice-interprète entonna sa première chanson, Mon cœur. Peu de temps après, elle interpréta une de ses chansons populaires, Ici et ailleurs, au grand plaisir du public, souriant et attentif. C’est un spectacle qui semble coller parfaitement à l’univers de l’artiste et qui prend racine grâce aux anecdotes qu’elle nous raconte ainsi que son partage au sujet de ses habitudes cocasses. Le tout est fait avec une grande simplicité qui transporte littéralement les spectateurs au cœur de son petit bout de forêt.

À travers ses propres compositions telles Les cons, À chaque pas devant, Les marées et Ta marionnette, Andréanne s’est permise d’interpréter à sa façon et de manière efficace quelques morceaux populaires : Umbrella de Rihanna, Shape of you d’Ed Sheeran et un « mash-up » de California Dreaming de Mamas and The Papas et Somebody That I Used To Know de Gotye. De plus, l’artiste a permis à Laurence Castera, que vous avez également pu voir à La Voix, de venir offrir une magnifique composition au public et qui s’intitule Les géants. Les spectateurs étaient conquis par la chanson et le timbre de voix de l’homme. Antoine Lachance a aussi pu partager avec le public un morceau de son cru, Une belle tune. Nous avons donc apprécié à sa juste valeur la belle voix de l’artiste, qui gagne tout autant que Castera à être connu.

© Photographe | Victor Diaz Lamich

Andréanne ne pouvait terminer son spectacle sans avoir chanté, L’autre rive, que nous avons pu entendre dans l’émission Yamaska il y a quelques années. Cependant, c’est avec Fou, son plus grand succès radiophonique, qui lui a d’ailleurs valu le titre de « Chanson de l’année », qu’elle a conclu son spectacle sous les claquements de mains de la foule qui chantait avec elle. Andréanne A. Malette est une jeune artiste talentueuse qui n’a pas fini de faire parler d’elle au Québec. Je vous suggère, si ce n’est pas déjà fait, de vous procurer des billets pour sa tournée, vous ne le regretterez pas!

Cliquez ici pour voir ses prochaines dates de spectacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *