Bedouin Soundclash : une solide performance musicale !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Hier soir au Théâtre Corona, la soirée a débuté avec l’artiste Odario. Son univers hip  hop qui laissait entendre des influences de Soul et Jazz a littéralement séduit le public. Sa manière de prendre possession de la scène en livrant quelques pas de danse a réchauffé la salle en un rien de temps. Malgré la courte performance, Odario n’a pas hésité à se montrer extrêmement généreux, jusqu’à offrir son plus récent vynile à un petit garçon présent en avant de la scène. Un moment que celui-ci ne sera pas prêt d’oublier!

Sous les coups de 21h, le groupe canadien tant attendu Bedouin Soundclash a à son tour pris possession de la scène sous un tonnerre d’applaudissements. Une ambiance chaleureuse que le groupe a su préserver tout au long de la soirée en présentant les titres de leurs divers albums et plus particulièrement de leur dernier, MASS , paru en 2019.

Jay Malinowski, le chanteur du groupe, a tout de suite marqué sa joie d’être de retour à Montréal en s’exprimant légèrement en français pour le plus grand plaisir des spectateurs.  Sa voix si particulière a pris de l’ampleur grâce aux cassures qui venaient  spontanément lorsqu’il chantait, une marque bien à lui qui a rendu l’écoute encore plus agréable. 

La force de Bedouin Soundclash est sans aucun doute la chimie entre les membres et l’espace qu’ils se laissent entre musiciens. Cette magie qui opérait sur scène s’est propagée dans tout l’espace et a permis au public d’assister à une véritable bulle musicale réunissant guitare, base, batterie et choeur de saxophones. Leur manière d’étirer les chansons en laissant respirer davantage leurs influences rock et reggae ont fait trembler les murs du Corona.

Un spectacle du groupe n’en serait pas un s’il ne faisait pas son plus gros succès. C’est donc avec la chanson When the night feels my song, intelligemment amenée par une courte intro de la pièce Stand By me de Ben E King, que le spectacle a doucement pris fin alors que le public chantait en choeur les paroles de la dite chanson. Une soirée qui restera sans aucun doute dans les annales du Théâtre Corona!

Crédit photo : Stéphanie Payez/Éklectik Média 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *