Les Brothers font monter la température à l’Esplanade !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

Hier soir, la température n’a pas cessé d’augmenter sur l’Esplanade du Quartier des spectacles avec la présence des Brothers.  Dans le cadre du Festival Juste Pour Rire, Jason-Roy Léveillée, Simon Morin, Maxime Desbiens Tremblay, Jonny Arsenault et Dominic Dagenais ont mis le feu sur la Scène-Loto Québec avec un spectacle rassemblant des univers pop, folk et rock.

Ouvrant avec la chanson Are you gonna be my way de Lenny Kravitz suivie de Superstition de Stevie Wonder, les cinq chanteurs ont traversé les époques, les genres ainsi que les instruments divers pour nous donner une solide performance.

Tous issus du milieu artistique québécois, ces jeunes hommes n’ont pas eu peur de nous montrer l’intégrité de leur talent en s’accompagnant de nombreuses chorégraphies. Leur synchronicité et leur énergie contagieuse nous ont amenés vers des mash up mélangeant du Justin Timberlake, The Black Eyed Peas, Maroon 5  jusqu’au célèbre Stayin’ alive des Bee Gees.

Bien qu’il y ait eu d’avantage de titres en anglais, Les Brothers n’ont pas manqué de nous offrir de belles performances en français notamment avec les titres Piste 1 de Galaxie et Tout le monde en même temps de Louis-Jean Cormier.  Leur mash up consacré  à un seul artiste ne manquait pas d’être intéressant  car de Paradis City jusqu’à Alger, nous avons pu voyager dans l’univers si particulier de Jean Leloup.

Il ne fallait pas oublier que ce spectacle avait lieu dans un festival d’humour. Le groupe ne pouvait donc pas passer à côté de l’envie de nous faire rire, et c’est alors que les membres se sont mis dans la peau de la chanteuse Marie Mai avec un numéro a cappella sur le titre C’est moi.

Au-delà des titres et de la performance en soi, il faut admettre que la force du groupe c’est aussi de se connaître, car chaque artiste sur scène avait son propre moment et cela donnait une belle ambiance et une harmonie qui leur est propre.

Sous un paysage de petites lumières, devenues fréquentes dans les concerts, le groupe a terminé avec le titre Paradise de Coldplay , laissant aussi bien à eux qu’au public un très beau souvenir.

Crédits photos : Stéphanie Payez 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *