Cherry Chérie brise la glace

The following two tabs change content below.

Première journée des Francos. Sur la scène Hydro-Québec. 18 heures. Même si le temps était à la pluie, on a eu droit à toute une performance du groupe rétro-trash-bonbon Cherry Chérie. Cette étrange et étonnante appellation vient en fait de la formation montréalaise elle-même. C’est en 2010 que l’histoire de Cherry Chérie débuta lorsque Paolo Philipot (guitare), Gabriel L’Heureux(basse), Etienne Beaulieu(batterie) et Alexandre Craigh(guitare et voix) décidèrent de faire un spectacle de reprises de tubes des années 50. Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts.

Pour cette première journée, malgré une foule peut-être un peu timide – c’est la faute au mauvais temps! –, les membres du groupe ont su offrir à leur public quelques-unes des meilleures compositions de leur dernier album Adieu Veracruz (2017). De Tragédie en tuxedo , hymne parfait pour nous sortir de l’hiver et nous amener directement aux chaleurs tant attendues de l’été, à Sibérie , ils ont su ravir la foule par la fraîcheur de leur musique et l’entrain qui s’en dégageait. Pour couronner cette agréable soirée, le groupe nous a gratifié de leur toute nouvelle chanson Je rentre à la maison.

On peut donc conclure que, pour ce début de festivités aux Francos, le groupe Cherry Chérie a su démarrer en force ces activités d’ouverture par son énergie et ses mélodies accrocheuses qui ont pu et su charmer un public à la recherche de rock’n roll classique en français.

Crédits Photos : Frédérique Dadié, Éklectik Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *