Le dernier soir : toujours des questions sans réponses

The following two tabs change content below.

Diane Beaudin

Suite à une invitation reçue de ICI RADIO-CANADA TOU.TV, nous nous sommes présentés le 18 juin à Radio Canada pour le visionnement des deux premiers épisodes d’une série documentaire titrée Le dernier soir suivi d’une conférence de presse .

Cette série, une initiative de la journaliste Monic Néron, est une réalisation de Frédéric Nassif,dont Guillaume Lespérance est le producteur pour A Média alors que Manuelle Légaré est la productrice au contenu et recherche.Certains baby-boomers se rappelleront peut-être du meurtre de Diane Déry et Mario Corbeil survenu dans la soirée du 20 mai 1975 alors que les deux jeunes étaient partis pour une randonnée de moto. Les corps ont été retrouvés avec deux balles en ce qui concerne Diane et six pour Mario sur une “trail” de motocross aux limites de Longueuil et de Saint-Hubert. Ce dossier n’a jamais été solutionné, mais n’a jamais, par contre, été fermé, et Monic souhaitait le réactiver. Qui a tiré ces balles et pourquoi? Au début, on pensait que la thèse accident était la seule plausible puisque l’endroit où ils ont été retrouvés était principalement utilisé par des chasseurs de petit gibier qui l’utilisaient également comme terrain de pratique de tir.

Il faut bien comprendre que les images que nous y verrons sont des images d’évocation et non une reconstitution des faits. Dès le premier épisode, certains points seront mis en valeur et deviendront des indices, alors, les détectives en herbe, à vos marques, partez…! Depuis le début de cette saga, il y a deux ans, près de 110 personnes, familles, voisins et spécialistes dans différentes sphères impliquées dans ce dossier (expert en balistique ou policier de d’autres corps maintenant à la retraite) ont été interviewées et, qu’à la lumière d’informations et/ou de faits que ces personnes ont découverts ou permis de découvrir, il s’agirait plutôt d’un meurtre plutôt que d’un accident, accident qui avait, semble-t-il, été déguisé en meurtre. De ces 110 personnes, certaines avaient refusé à l’origine de participer, mais avec le temps, elles ont changé d’idée, ayant réalisé que leurs mots, leurs pensées, leurs opinions pouvaient, comme le reste de la série, aider à changer les choses et peut-être même faire la différence, et faire que la personne qui sait “le” petit quelque chose accepte de le dévoiler. On questionnera également la relation entre les deux jeunes. Étaient-ils amants vu la position dans laquelle ils avaient été retrouvés? Est-ce un triangle amoureux?

On nous a appris aussi que, lors de ces entrevues, d’autres personnes avaient menti dans leur déclaration, mais par la suite sont revenues pour mettre les pendules à l’heure en avouant, la larme à l’oeil, qu’une des raisons de leur mensonge est qu’elles avaient eu peur. Il semble que ce volet de la série en soit un moment phare selon Guillaume Lespérance.

Il faut s’attendre aussi à des moments émotifs et émouvants, donc prière de ne pas oublier vos papiers mouchoirs, ne serait-ce que pour les souvenirs que ça peut éveiller, surtout dans les familles des deux personnes impliquées ainsi que dans leur entourage. Même si la famille Déry a plus participé que la famille Corbeil, ça ne veut pas dire que ces derniers étaient indifférents à l’idée de la réactivation du dossier; chacun a sa façon de démontrer sa peine et/ou de faire son deuil, même après quarante-cinq ans.

Le dernier soir prendra l’affiche intégralement le 4 juillet prochain sur ICI TOU.TV EXTRA. Soyez au rendez-vous pour obtenir au moins une réponse aux milles questions que vous vous posez ou vous poserez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *