Door lock à Fantasia : craignez votre voisin!

The following two tabs change content below.

Le cinéma coréen se porte à son meilleur, tant dans les drames où l’on ressent les abîmes émotionnels des personnages que dans les scénarios d’effroi qui sont aussi savamment ficelés et qui tiennent en haleine ! Et, tant mieux,  car, ici, nous avons droit à tout cela… un précieux cocktail de ressenti, de détails justes et pertinents à l’action et plusieurs rebondissements dans ce qui s’avère un brillant remake du film acclamé Sleep Tight, qui, à Fantasia en 2012, avait raflé le prix du meilleur scénario.

On pourrait croire que celui-ci est inférieur à l’original, mais Door Lock de Lee Kwon est absolument saisissant dans la force très réaliste de ses images et ses effets sonores percutants qui nous vrillent sur notre siège, de même que la mise en scène de ce qui pourrait être de la paranoïa. Le corps tout entier de Kong Hyo-jin (actrice crédible à laquelle on s’identifie) se débat avec une peur grandissante et envahissante…Qui essaie donc de pénétrer dans son petit studio et à quelle fin ? Nous suivons donc cette coréenne discrète à son travail (et ajoutons à l’histoire la pression sociale des femmes face à la réussite) mais aussi cette solitude qui, de soir en soir, se répète avec des gestes appris et parfois vides de sens. Mais, avec la répétition, on remarque la différence…Le code de la porte qui n’est plus le même…et quelqu’un qui essaie d’entrer dans son intimité alors qu’il n’est pas invité!

Film résolument à voir, un très grand thriller, efficace, inattendu et, ma foi, des plus angoissants et cela jusqu’à la fin!Je vous avoue avoir sursauté à quelques reprise. J’ai, depuis longtemps, cette peur enfantine de ne pas vouloir regarder en dessous du lit…et je ne suis plus la seule ! Vous allez regarder en dessous du lit si un individu louche s’y trouve!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *