La douceur de Maude Audet

The following two tabs change content below.

Dans une ambiance folk-alternative, Maude Audet nous a accompagné sur la scène Loto-Québec, des FrancoFolies de Montréal.

L’auteure-compositrice-interprète a déjà deux albums à son actif dont  Nous sommes le feu et son plus récent Comme une odeur de déclin réalisé par Ariane Moffatt. Elle a donc puisé dans ces derniers pour nous livrer son paysage musical qui peut parfois nous faire penser à ceux de Mara Tremblay et Catherine Durand.

Leonard Cohen a toujours eu une très grande place dans la vie de l’artiste. Elle lui a d’ailleurs écrit une chanson intitulée Leo, un magnifique hommage pour celui dont l’oeuvre n’est plus à présenter.

Entre les chansons, la chanteuse s’est laissée emporter dans la conversation en nous partageant une belle vision de notre monde d’aujourd’hui. En effet, Maude a fréquenté, dans les années 90, une école catholique où il y avait plus de 1000 élèves blancs et où la différence était pointée du doigt. Elle nous a confié que dans l’école de ses enfants , cette différence ethnique n’avait pas lieu et, qu’au contraire, ils allaient parler plus de leurs devoirs ou des vêtements que de la couleur qu’ont leurs petits camarades, et ça c’est beau.

Maude Audet n’a pas peur de prendre des risques ,et elle a bien raison. La célèbre chanson Smells Like  Teen Spirit du groupe Nirvana , c’est d’une poésie sans nom dans la bouche de l’artiste qui a eu la brillante idée de la traduire en français.

Ce spectacle est passé trop vite, mais l’artiste nous a laissés avec une belle chanson d’amour qui porte pour titre Contre ton corps, on se sent moins vieux.

Comme des fous que le temps n’aurait pas abimés, les saisons passent mais nos yeux sont restés étoilés. 
Contre ton corps, on se sent moins vieux. Contre ta peau, je suis moins nébuleuse.

Crédits photos : Stéphanie Payez

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *