Émilie Bibeau : du cahier à la scène

The following two tabs change content below.

Jessica Grenon

Derniers articles parJessica Grenon (voir tous)

Hier soir, à La Petite Licorne, la comédienne Émilie Bibeau (Annie et ses hommes, Unité 9) performait seule sur scène un spectacle intitulé Chroniques d’un cœur vintage (les mots des autres) dont elle signe le texte et qui a été mis en scène par Sophie Cadieux. C’est installée derrière un bureau de travail rouge vif qu’Émilie Bibeau accueillait les spectateurs qui prenaient place tout en écrivant quelques mots dans un cahier.

© Annie Éthier | Photographe

Le spectacle débuta avec une trame sonore qui sortait tout droit du cellulaire de la comédienne. D’ailleurs, cette dernière était éclairée uniquement par celui-ci, car, à cet instant, la salle était plongée dans la pénombre. Elle fit la lecture de son premier texte qui abordait la rupture amoureuse d’une femme du prénom d’Émilie (elle-même, vous le devinerez) en se dirigeant vers le micro en avant-scène. Par la suite, la comédienne s’est adressée directement au public pour se présenter et expliquer en quoi consisterait le déroulement de la soirée. La salle était parfaite pour créer un moment d’intimité avec les spectateurs et nous laisser être transportés par les différents textes de son cru agrémentés de réflexions de certains auteurs, poètes et répliques de série télés qui l’ont marquée pour diverses raisons. Elle a d’ailleurs mentionné à quel point ce sont souvent les mots des autres qui reflètent notre état d’être en de bien plus jolis mots que nous aurions pu le faire. Que ce soit Dany Laferrière, Schopenhauer ou le mélodramatique Cioran, c’est avec humour et d’un naturel admirable qu’Émilie Bibeau nous fait réfléchir à la vie et aux scratchs sur le cœur que nous pouvons vivre, nous, les « mammifères sentimentaux ».

© Annie Éthier | Photographe

L’amour d’Émilie Bibeau pour la littérature n’est plus à prouver. Elle qui, depuis sept ans, offre des textes sous forme de chroniques aux auditeurs de l’émission radiophonique Plus on est de fous, plus on lit. Cette plateforme a été pour elle un élément révélateur et lui a donné l’envie de créer ce spectacle solo où elle pourra montrer sur scène son talent d’interprétation et sa belle plume. Émilie Bibeau et ses Chroniques d’un cœur vintage (les mots des autres) seront offertes jusqu’au 21 septembre à La Petite Licorne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *