Une famille qui s’agrandit pour les 2Frères !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

Afin de terminer cette année en beauté, les 2Frères ont prévu de nous offrir un gros party de famille le 31 décembre à la Place Bell. Variant entre musique et humour, plusieurs artistes avaient déjà été annoncés au fil des dernières semaines.

Ce mardi après-midi, Éric et Sony nous ont accueilli au 9-4-10 du Centre Bell pour nous révéler le dernier invité de leur gros party. C’est donc l’auteur-compositeur-interprète Paul Piché qui se joindra à Amé, Laurence Jalbert, David Jalbert, Les Denis Drolet, Olivier Martineau et Guylaine Tanguay en ce soir de réveillon. Un show qui promet d’être rassembleur et mettra ainsi à l’honneur partage et amitié.

Quelle particularité pensez-vous avoir pour que les gens se déplacent pour vous un soir de réveillon ?

Sony (des 2Frères) : Les gens qui viennent nous voir en spectacle nous disent souvent qu’ils se sentent en famille, et le moment qu’on a envie de recréer, c’est le moment où tout le monde veut être là et coexister avec les gens qui sont autour d’eux. Créer une ambiance familiale, c’est précisément là-dessus qu’on mise pour le 31 décembre. On est des gars comme ça dans la vie de tous les jours, donc je pense que c’est cette ambiance-là que les gens vont apprécier et qu’ils apprécient déjà dans nos spectacles. Le 3,  ça va tourner autour de la famille parce que le 31 décembre, c’est un moment familial et c’est ce qu’on veut créer avec nos invités qui sont tous des amis et qui sont pratiquement de la famille pour certains. D’après moi, c’est ce que les gens vont retenir de ce spectacle-là !

Nous avons profité de l’occasion pour demander à quelques un des artistes présents qu’elle était pour eux la particularité du duo. Voici ce qu’ils nous ont confié :

Amé : Pour moi, 2Frères, c’est la représentation de la famille, de l’amour. On s’aime, on se tient, on n’est pas parfait pis on se l’dit, pis c’est correct. J’ai écrit des chansons pour les 2Frères ,entre autre Léo Gagné, et, pour moi, ce que j’écris pour les 2Frères ,je ne peux pas le véhiculer dans mes chansons, ce n’est pas le même genre de message. Donc, me coller à ces gars-là pour écrire des chansons, c’est génial pis, en plus, faire partie de ce show-là, ça va être drôle. C’est vraiment le party pour les Québécois. Ça lève tellement les 2Frères, c’est une belle façon de conclure l’année!

Laurence Jalbert : 2Frères , ça dit ce que ça dit. Qu’importe ton lien familial avec eux autres, moi, je les appelle mes petits frères. Ça fait trois ans que je travaille assez souvent avec eux , ils embarquent sur l’un de mes shows qui s’appelle La caravane country à Laurence. On est une grosse gang de 8 chanteurs, de Paul Daraîche à Brigitte Boisjoli ,et, aussitôt qu’ils ont un trou dans leur horaire, les 2Frères viennent faire des shows avec moi, et c’est extraordinaire. Ils sont drôles, ils sont souriants. Quand on parle d’eux et qu’on pense à eux , on pense aux sourires, à la famille, aux liens qui sont vrais, aux vraies valeurs. Tsé, ils n’ont pas de chansons qui parlent d’action pis de théorème là! On n’est plus là maintenant avec ce qui nous planent au-dessus de la tête,en-dessous des pieds ou n’importe où , on n’est plus là. On n’est plus dans le compliqué pour compliqué, on est dans la simplicité et la compréhension simple d’un mot, d’une phrase pas de faux semblant. Ils sont comme ça et c’est pour ça que je m’entends bien avec eux. Je pense que je suis un peu comme ça aussi.

David Jalbert : Premièrement, les 2Frères, ce sont des gens qui sont très rassembleurs. Le nom du spectacle décrit bien 2Frères , c’est un party de famille. Moi, j’ai toujours dit que mon animal totem n’est pas le loup, j’aime les gens mais je ne suis pas quelqu’un de rassembleur. Eux, ils sont un peu des loups. Ils aiment leur meute, leur famille, leurs musiciens comme si c’était une partie d’eux autres, et c’est vraiment ça être ami avec 2Frères. C’est comme ça, t’embarques dans le bateau!

Crédits Photos : Stéphanie Payez/Éklectik Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *