Isabelle Boulay : Une fête pas comme les autres !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Pour les 50 ans du Festival d’été de Québec, Isabelle Boulayaccompagnée par l’orchestre symphonique de la ville, nous a offert une soirée riche en émotions et en surprises. En effet, la Gaspésienne fêtait hier soir sur la Scène Bell, ses 45 ans de vie mais aussi ses 25 ans de carrière.

Pour ses noces d’argent, elle nous a partagé une rétrospective de ses plus grands succès, et c’est donc avec des titres comme La lune, J‘enrage, Et mon cœur en prend plein la gueule ou encore Parle-moi qu’un voyage dans le passé a pris son envol.

Le public a pris place pour chanter de toute son âme un Chère Isabelle, c’est à ton tour de te laisser parler d’amour !  Un moment touchant qu’Isabelle prend et serre contre elle avec beaucoup de tendresse et d’émotions.

En dehors d’être une interprète, Isabelle est également une très bonne conteuse. Elle nous a fait part de quelques anecdotes dont celle où près du Parc Lafontaine, un monsieur s’est arrêté pour lui témoigner son admiration et son amour ainsi que celui de sa femme à son égard. L’artiste, touchée, lui a signé un autographe et l’homme, tout ému, s’exclama « Ma femme va tellement être heureuse que j’ai rencontré sa chanteuse préférée France D’Amour! », ce qui fut très drôle!

Isabelle a donc parlé de France D’Amour et de la pièce Tombée de toi  qu’elle lui a offerte pour l’album États d’amour. En clin d’œil, elle a chanté cette magnifique chanson aux côtés de Vicky Morin

Parlant de duos, quoi de mieux que d’inviter le jour de sa fête des gens qu’on aime?! C’est ce que la chanteuse a eu le plaisir de faire en invitant Les Soeurs Boulay qui, à ses yeux, sont des héritières. C’est sur la douce Mappemonde que leurs voix se sont mélangées.

En plus de ses plus grands hits, Isabelle nous a offert quelques titres de son dernier album En vérité tels que Le train d’après, Una Storia D’amore , Les mains d’or et enfin Nashville qui laisse place à la musique du cœur comme elle le dit si bien , la country. Et qui dit mieux que Paul Daraîche pour un duo sur Perce les nuages ainsi qu’en surprise générale un hommage à Johnny Cash avec la célèbre Ring of fire?!

C’était ensuite au tour de Patrick Norman de rejoindre la scène pour partager les chansons Quand on est en amour et Lucille.

Sous les applaudissements et voix du public, Isabelle poursuivit sa route en nous interprétant Entre Matane et Bâton rouge , Les yeux au ciel, la magique Mieux qu’ici-bas ainsi que la célèbre Le Saule.

L’artiste, qui, depuis quelques années, est un peu plus dans la retenue , nous a transportés avec sa version du  Monde est stone (qui rend hommage à Marie Jeanne qu’elle a interprétée durant 3 ans lors de la comédie musicale Starmania) qu’elle a offert en guise de rappel suivi de Jamais assez loin qui montre sans modération l’amour inconditionnel que partagent Isabelle et son public.

C’est donc sous « Tous les trains, Tous les bateaux, Tous les avions, Ne m’emmèneront jamais assez loin. » que s’est terminée cette soirée magique.

Crédits Photos : Stéphanie Payez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *