“Little Dickens” The Daisy Theatre’s A Christmas Carol

The following two tabs change content below.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui, à l’âge de 7 ans, découvre l’univers fascinant des marionnettes. Passionné, débrouillard et très talentueux, ce jeune garçon commence à créer ses propres marionnettes et à leur donner vie. Dès l’âge de 14 ans, démarre sa belle et grande carrière de marionnettiste. Il se produit d’abord chez lui en Alberta ; mais, bien vite, il fait parler de lui. Au fil des années, il présentera toute sa famille de marionnettes à travers le Canada, se produisant sur les plus belles scènes et collaborant avec de nombreuses compagnies de tous les pays.

Ce jeune homme, c’est Ronnie Burkett.

Ronnie Burkett

Il faut être un grand rêveur pour imaginer tout un monde, et plus grand rêveur encore pour lui donner vie. Ronnie est fait de ce bois. Et ses créatures aussi. Avec amour, patience et minutie, il fabrique de toutes pièces ses marionnettes. Du croquis à la sculpture, en passant par la peinture, l’histoire, le caractère et la voix de ces êtres étranges et si attachants, Ronnie fait tout. Impressionnant, au regard de chaque détail. Ces êtres sont pensés et créés avec une authenticité humaine qui laisse dans voix. Oui, elles sont aussi caricaturales sous divers aspects, mais elles ont toutes une histoire qui explique qui elles sont aujourd’hui jusqu’à leur manière même de s’exprimer. Pourquoi bougent-elles et parlent-elles ainsi? Quelles sont leurs relations entre elles?

Un peu d’aide est toujours la bienvenue dans ce travail de longue haleine. Camie Koo, une brillante designer de théâtre canadienne, a réalisé les chaussures des marionnettes pendant plusieurs années. Kim Crossley a confectionné les costumes (sous la direction et les indications de Ronnie) pendant plus de 30 ans. Bravo et merci, mesdames! Du papier mâché, du bois, des fils, un peu de peinture et de tissus, des recettes secrètes, beaucoup, beaucoup d’amour, et voilà qu’Esmé Scrooge, Tiny Tim, Schnitzel et tous les autres prennent vie.

L’année passée, en 2018, Ronnie Burkett et The Daisy Theatre avaient fait un malheur à Montréal. Mais il n’y a rien d’étonnant à ce que cet univers si joyeux et déluré fasse sensation absolument partout où il passe. Ainsi, la troupe de chair et de bois est de retour pour délecter le public avec une adaptation du conte de Charles Dickens A Christmas Carol (Un Chant de Noël). L’actrice phare et immense artiste adulée du monde entier, Esmé Scrooge, se voit dans l’obligation d’annuler sa représentation ce soir, faute de public, car c’est la veillée de Noël. Offusquée et terriblement contrariée, elle rentre chez elle célébrer cette fête avec la seule et unique personne qu’elle aime au monde : elle-même. Cette nuit sera quelque peu perturbée par la visite de créatures étranges…

Little Dickens The Daisy Theatre's A Christmas Carol

Tout le monde connait ce conte qui est le plus célèbre de l’œuvre de Charles Dickens. Cette adaptation est néanmoins surprenante et truculente. Vous êtes prévenu ; ce spectacle est pour un public averti et de minimum 16 années révolues. Ronnie Burkett a gagné, avec le temps et à force de travail, de nombreux prix et distinctions (Siminovitch Prize au théâtre en 2009 ; The Herbert Whittaker Drama Bench Award ; a Village Voice OBIE Award ; et en 2019 il a été décoré Officer of The Order of Canada). Il est présenté comme un Maître Marionnettiste. C’est aussi un génie ! Little Dickens est un spectacle hilarant, cinglant, émouvant, regorgeant de vie et d’humanité, et tout cela joué par des marionnettes.

Cet artiste est un habitué des cabarets. Son show est une «Voix de Ville ». Comprenez que l’on y retrouve de l’humour (beaucoup !), du chant, des danses, du burlesque (et oui, une marionnette s’effeuille en direct sur scène tout en chantant une chanson),… C’est un show époustouflant avec une myriade de créatures, et Ronnie Burkett aux commandes. Sa scène de tréteaux en bois est magnifique et rend hommage au théâtre de tréteaux qui se jouaient de ville en ville, au XVIIème siècle. Toutes ces marionnettes l’entourent attendant patiemment leur tour ; et Ronnie, du haut de son estrade, derrière son rideau vert, fait vivre tout cet univers.

Sa voix, son débit et ses manières se transforment en fonction de chaque vie dont il agite les ficelles. Les textes ne sont définitivement pas pour des oreilles d’enfants, avec nombre de jurons très équivoques ; et pourtant, le public retrouve une part d’enfant. Les chanson sont géniales, superbement interprétées dans un style jazz-cabaret. Et surtout, Ronnie Burkett aime, adore, son public ! Plusieurs chanceux ont pu rejoindre l’artiste et les personnages sur sa scène pour l’aider dans le déroulement de son histoire. Ronnie est drôle, met les gens à l’aise et rebondit de chaque situation. Il est très présent, mais comme il le dit lui-même « ne regardez pas le monsieur qui s’agite et transpire » ; et, lors des moments cruciaux, ces compagnons de bois prennent leur envol. On ne voit plus les ficelles, on oublie le marionnettiste, et on est tout émue par cette toute petite personne peinturlurée.

Du grand art !!!

Esmé Scrooge

Depuis de nombreuses années, Monsieur Ronnie Burkett est une sommité dans son domaine, et l’on comprend pourquoi. Devant ces spectacles, ce sont des adultes aux yeux d’enfant qui s’émerveillent de la poésie (graveleuse parfois) de l’univers du Daisy Theatre. Très étrange que quelques personnes dans le public ce soir-là soient restés de marbre. Certainement des adultes au cœur trop vieillissant qui ont oublié…

Merci au Daisy Théâtre, à toutes ses créatures et à Ronnie Burkett de nous rappeler de rêver et de rigoler !

Du 19 novembre au 15 décembre, supplémentaire le 21 décembre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *