Lou-Adriane Cassidy : une pointe de seventies !

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Derniers articles parStéphanie Payez (voir tous)

Ce vendredi 8 février, l’auteur-compositrice et interprète Lou-Adriane Cassidy sortait son tout premier album intitulé C’est la fin du monde à tous les jours.  Bien qu’elle nous a souvent montré son énergie débordante aux côtés de son ami Hubert Lenoir, l‘artiste se dévoile tout en douceur jusqu’à nous chuchoter dans l’oreille le fil conducteur qu’est la vie. La vie qui nous laisse quelques fois un goût amer avec ses jours un peu plus gris et ses douleurs, mais celle aussi qui nous surprend par l’espoir qu’elle nous donne et la beauté de ses amours.

Plusieurs collaborations figurent sur cet album comme celle de Stéphanie Boulay qui a co-écrit le titre éponyme C’est la fin du monde tous les jours.  L’univers de Tire le Coyote rejoint à merveille celui de la chanteuse sur le titre Mon bel antidote sur lequel il signe texte et musique.  Philemon Cimon , quant à lui, signe la musique de Ça va Ça va que l’on a pu découvrir notamment lors de son passage au Festival International de la Chanson de Granby.

La recherche artistique de C’est la fin du monde à tous les jours nous laisse sans voix. Aux allures pop et variété, ce premier opus dégage aussi une pointe de seventies. Chaque titre a une sonorité qui lui est propre tout en rejoignant celles des autres, ce qui nous surprend à chaque écoute et nous donne l’envie irrésistible d’en redemander encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *