Luce Dufault : Dire combien je t’aime

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Une semaine s’est écoulée depuis que Luce Dufault nous a invités à écouter son nouvel album sur le site d’Ici Musique , et cela n’a pas pris de temps pour que le mode repeat reste enfoncé jusqu’à la date du 6 mars, sortie officielle de l’opus. Dès la première écoute de Dire combien je t’aime , on se sent comme un matin enneigé où la couverture et le chocolat chaud nous apportent un réconfort simultané parce que, oui, Luce Dufault est synonyme de réconfort.

Dire combien je t’aime , c’est comme un livre où chacun des chapitres cachent des histoires différentes mais dans lesquelles on garde la même essence : l’essence de chanter l’amour sous toutes ses coutures, de celui qui donne espoir jusqu’à celui qui nous fait perdre l’équilibre.  Pour nous raconter une nouvelle fois l’amour comme elle le fait si bien depuis toujours, Luce s’est accompagnée d’une équipe de prestige  composée d’entre autres Nelson Minville, Antoine Gratton, Daniel Bélanger, Catherine Major, Richard Séguin, Zachary Richard et Daniel Lavoie. 

Un retour en force pour l’artiste qui comble ses sept années d’absence avec 14 nouveaux titres qui ne dégagent aucun artifice. La prédominance de piano et de violon qui englobe l’album suffit amplement et se joint parfaitement à sa tessiture dont on ne peut se lasser.  Sa voix qui dégage une unicité et une vérité inexplicables marque au marqueur indélébile que les interprètes telle que Luce Dufault sont intemporelles.

Nos coups de coeur de l’album sont Le coeur de l’océan, Une page blanche et Les Salines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *