Mario Tessier se confie dans un tout nouveau spectacle humblement personnel

The following two tabs change content below.

Le 12 novembre se tenait une représentation du second One-Man-Show de l’humoriste Mario Tessier. Ce second spectacle baptisé Transparent se veut, en soi, une vraie mise à nu pour celui qui a passé la majeure partie de sa carrière derrière un micro en duo. C’est avec franchise et sans complexe que l’humoriste nous partage avec dérision son appréhension de vieillir et son urgence de se dévoiler tel qu’il est, sans artifices.

Faire table rase

Mario Tessier revient aux bases dans ce nouveau projet. En effet, ce dernier a opté pour une mise en scène des plus minimalistes et nous offre un stand-up des plus classiques. Pour celui qui a réalisé une quantité innombrable de sketchs à personnages, il s’agit d’une voie aux antipodes de ce dont il est habitué. Ce choix désigne un désir important de sortir de sa zone de confort, lui qui est même jusqu’à aller roder ses numéros dans les bars aux côtés d’une relève jeune, fraîche et affamée.

Ainsi, Mario Tessier se lance dans le vide et, lui qui s’est fait un malin plaisir à se moquer de bon nombre d’artistes, il ne se gêne pas à révéler ses travers dans une franche autodérision. L’angle avec lequel il attaque son spectacle est plutôt intéressant. En effet, il aborde le concept de transparence avec l’idée que la vérité est relative à la façon dont elle est amenée et perçue. C’est pour cela qu’il a souhaité mettre l’emphase sur la transparence et laisser les gens se faire leur propre idée. La pertinence de ce spectacle réside dans ce discours qui nous fait réfléchir sur notre façon de maquiller notre réalité, dans une époque  où tous et chacun tâchent de montrer uniquement le meilleur de lui-même dans le but de sentir mieux valorisé. Mario Tessier mérite beaucoup de respect pour son courage et cette urgence d’être le plus authentique que possible en riant de lui en toute humilité.

Recul et maturité

En ce qui concerne les sujets abordés dans le spectacle, il n’ont rien de nouveau de façon générale. Comme de fait, Mario Tessier n’est pas le premier à partager ses défauts et raconter ses examens médicaux. Ce qui est intéressant, c’est surtout la réflexion qui découle de ses textes, grand conteur qu’il est. D’ailleurs, il est toujours curieux d’en apprendre plus sur la vie privée d’un artiste, surtout quand l’artiste en question n’est habituellement pas du genre à s’étaler. Pour ce qui est de la nature des blagues, l’écriture est bien moins incisive et caustique que ce qu’il pouvait nous sortir alors qu’il faisait Les Grandes Gueules. On sent bien qu’il s’amène avec plus de recul et de sagesse que le jeune animateur de radio qu’il était. Même lorsqu’il se met à taquiner le public, il ne va pas aussi loin qu’il aurait pu le faire il y a quelques années. De toute façon, comme il le dit dans le spectacle, c’est d’abord et avant tout de lui qu’on parle. Il n’a toutefois pas perdu son énergie contagieuse et son sens de l’anecdote, lui qui nous fait part de tranches de vies assez goûteuses malgré tout. Question performance scénique, le rythme aurait peut-être gagné à être moins précipité. Il faut toutefois rappeler qu’une grande première, même quand tu t’appelles Mario Tessier, c’est stressant.

En guise de conclusion, c’est avec le cœur gros que Mario Tessier a remercié tous ceux qui l’ont aidé à mettre sur pied cette nouvelle aventure, sans oublier le public dans la salle, qui était nombreux. Si vous souhaitez amener votre famille rire un bon coup, Transparent est un choix qui en vaut la peine. Sa tournée est maintenant commencée et vous aurez la chance de le voir un peu partout à travers le Québec.  De plus, pour chaque billet vendu, Mario Tessier va remettre un dollar à la fondation du cancer du sein. Tous les détails ici

Crédit Photos : Courtoisie

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *