Merveilleux : le film qui nous ouvre les yeux

The following two tabs change content below.

Derniers articles parAnny Lemire (voir tous)

On dit souvent que les enfants peuvent être cruels entre eux puisqu’ils n’ont pas toujours conscience de leurs paroles. Le film “Merveilleux” (Wonder en anglais) en est la preuve.

L’œuvre est inspirée du roman jeunesse à succès du même nom écrit par l’auteure R. J. Palacio. Il raconte l’histoire d’Auguste, 10 ans, qui est né avec une multitude de malformations congénitales au visage. Dès sa naissance, le petit subira de multiples chirurgies et sera couvé par ses parents, joués par Julia Roberts et Owen Wilson. Cependant, après avoir fait l’école à la maison depuis le début de ses études, ses parents croient qu’il est temps pour lui d’intégrer l’école afin qu’il puisse interagir avec d’autres enfants.

Évidemment, ses premières journées sont très difficiles pour lui et sa famille, mais le tout commence à s’apaiser lorsqu’il se lie d’amitié avec Jack Will (Noah Jupe), un autre élève de sa classe. Puis, peu à peu, d’autres gens commenceront à découvrir la merveille qu’est Auguste Pullman : un petit garçon brillant, drôle, avide de connaissances avec un grand talent pour les sciences.

Ayant lu le livre avant de faire le visionnement, je trouve que le réalisateur, Stephen Chbosky, qui a également écrit et réalisé The Perks of Being a Wallflower (ou le Monde de Charlie) a su respecter l’intégralité du roman. Il a même conservé la structure de ce dernier concernant les changements de points de vue : au début du film, une partie de l’histoire alterne entre les points de vue de divers personnages. Ce qui nous permet vraiment de découvrir comment ces derniers vivent en relation avec Auggie. C’est un choix très judicieux puisque cela permet également d’apporter une plus grande dimension aux personnages secondaires.

Le choix des acteurs rend le tout encore plus adorable. Julia Roberts et Owen Wilson représentent des parents aimants, tendres, mais également très rigolos. Jacob Tremblay, un acteur canadien, joue quant à lui avec brio le rôle d’Auguste. Sa transformation est spectaculaire et l’on peut voir qu’il a un grand potentiel pour le cinéma malgré son jeune âge. Finalement, c’est Izabela Vidovic, qui vient compléter le portrait familial en interprétant Via, la sœur aînée.

 

Malgré le fait qu’Auggie ait de nombreuses difficultés d’intégration à l’école, le récit est empreint de douceur et parsemé de bonheur. C’est inspirant et émouvant, un vrai feel-good movie. C’est également un film qui nous fait réfléchir sur le comportement que l’on peut parfois avoir face aux différences .

Je vous suggère fortement de vous rendre dans une salle de cinéma près de chez vous, de vous isoler du froid naissant et visionner cette merveille. L’histoire du petit Auguste Pullman vous enchantera à coup sûr.

Le film est à l’affiche depuis vendredi le 17 novembre.

Crédit Photo: films Séville

 

Une pensée sur “Merveilleux : le film qui nous ouvre les yeux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *