New York/Hollywood : un beau voyage dans le temps!

The following two tabs change content below.

Hier soir, au Cabaret du Casino de Montréal, avait lieu la première d’une série de spectacles consacrés à la musique de films et de comédies musicales sous le titre New York – Hollywood mettant en vedette le talent vocal de Nancy Fortin, Martin Lacasse, Yanick Lanthier et Marianne Mathieu.

Comme on le sait, ces deux capitales américaines de la comédie musicale et du film se renvoient la balle continuellement pour la production de spectacles dans ce créneau. Si New York fait un tabac avec une comédie musicale, il va de soi que Hollywood va en produire un film, et, évidemment, le même phénomène va à l’inverse. New York – Hollywood, c’est une rétrospective des comédies musicales et/ou films des cinquante dernières années qui ont connu un impact, un succès planétaire. On a qu’à penser notamment à Sister Act, The Blues Brother, Back to the Future, etc.

Le spectacle s’est amorcé avec la trame musicale de Chaplin sur laquelle les danseurs ont exécuté une danse à claquettes, habillés à la Chaplin, sans oublier évidemment la canne et la moustache. Ont suivi Nancy Fortin et Yanick Lanthier dans une prestation de The Time of My Life de Dirty Dancing. Ils étaient accompagnées de danseurs effectuant une chorégraphie presque aussi sensuelle que l’originale. Ils avaient beaucoup de grâce et d’élégance. Unchained Melody de Ghost, fredonnée par Yanick Lanthier comprenait également de magnifiques acrobaties.

La prestation de Nancy Fortin de I Will always Love You de The Bodyguard lui a valu une ovation debout fort bien méritée d’ailleurs. Where Do I Begin de Love Story , que Martin Lacasse a fort bien interprétée, a, encore une fois, permis aux danseurs de se démarquer dans une chorégraphie magnifique et tout en douceur.

L’enthousiasme du public a monté d’un cran avec l’arrivée de Mamma Mia! et les cinq extraits dont Dancing Queen entonné par Nancy Fortin pour monter encore plus avec le Johnny B Goode raconté par Martin Lacasse de The Buddy Holly Story. Cela a ainsi mis la table pour Motown qui allait suivre, avec la dizaine d’extraits qu’on a pu entendre dont My Guy par Nancy Fortin, My Girl par Yanick Lanthier et Please Mr. Postman que Marianne Mathieu nous a fait entendre. Alors que l’atmosphère était à son paroxisme,  Reach Out, I’ll be there a clot le medley.

L’énergie des spectateurs était à son comble lors des rappels :   We Will Rock You,  Bohemian Rhapsody et finalement l’incontournable We are the Champions.

Un fort beau voyage dans le temps que je souhaite à tous d’avoir la chance de vivre. Cette production demeure à l’affiche pour ce soir, le 11 mai, les 18 – 24 – 25 – 31 mai, 1er et 7 juin. Vous pouvez vous procurer des billets ici.

Crédits Photos : Steve Madden / Groupe Bazz
Photo de groupe : Groupe Bazz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *