Our Last Night s’arrête au Club Soda le temps d’une nuit!

The following two tabs change content below.

Ce jeudi aura lieu le concert du groupe de post-hardcore Our Last Night au Club Soda à Montréal. Originaire du New-Hampshire aux États-Unis, le groupe s’est formé en 2004 et est composé de Trevors Wentworth au chant, de son frère Matt à la guitare, d’Alex Woodrow à la basse ainsi que de Timothy Molloy à la batterie.

Alors qu’ils étaient encore au collège à l’époque, les musiciens ont procédé à quelques changements dans leur alignement avant de signer chez le label Épitaph Records. C’est en 2008 qu’ils sortent leur tout premier album ayant pour titre The Ghosts Among Us. Fait intéressant, au moment de leur première tournée, le jour suivant leur signature chez Épitaph, le chanteur n’avait que treize ans. Depuis, ils ont sorti un total de 7 albums studio, dont le dernier fut pondu cette année même, disque qui s’intitule Let Light Overcome.

Un groupe metalcore polyvalent

Le groupe appartient à la mouvance metalcore, un mélange de Heavy Métal et de Punk Hardcore mettant l’accent sur des tempos rapides, des riffs tantôt harmoniques, tantôt saccadés, des cris stridents (communément appelé screamo) et des notes claires. La voix du chanteur se démarque par sa tonalité plutôt aiguë, considérant l’âge qu’il avait lorsque le groupe a débuté , cela n’a rien de trop étonnant. Cependant, son timbre est resté essentiellement le même avec l’âge. Ce qui a évolué de façon plus distincte, c’est l’orientation musicale du groupe, devenue moins hardcore avec les années. Comme de fait, si les deux premiers opus étaient chargés d’une certaine agressivité, leurs albums plus récents se veulent plus mélodiques, sans parler de l’intégration de samples éléctroniques. Cela n’est toutefois pas unique à Our Last Night d’opter pour un son plus calibré et grand public. Il suffit de penser à des groupes du même genre (Bring Me The Horizon , pour ne citer que celui-ci)  pour constater qu’il n’est pas seul à avoir emprunté une voie plus douce par rapport à leur début.

Autre fait intéressant, le groupe s’est adonné à plusieurs reprises d’artistes populaire tels que Rihanna, Adele, Imagine Dragons, Katy Perry et plus encore. L’exercice en vaut définitivement le détour car leurs adaptations sont pertinentes et sonnent somme toute assez bien. On ressent mieux leur penchant pop après avoir écouté ces reprises car, non, le groupe est loin d’être une formation métal au son brutal et violent. Au contraire, le son du groupe, excepté les cris et certaines chansons, se rapproche très peu de celui du Heavy Métal. On retrouve bien des éléments techniques associés au Métal dans l’écriture, certes, mais le résultat, dans l’ensemble et l’atmosphère musicale, que nous propose Our Last Night se rapproche bien plus de la mouvance emo en soi. La musique du groupe cible d’ailleurs un public plus adolescent avec des thématiques qui vont dans le même sens.

Ceci étant dit, passez une excellente semaine , et si jamais ce billet a piqué votre curiosité, il reste encore des places  de disponible ici. Les premières parties seront assurées par I See Stars, The World Alive et Ashland.

Crédits Photos : Courtoisie

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *