Parle-moi d’amour, une histoire de cœur et d’art par des Impatients

The following two tabs change content below.

Dominique Gauvreau

Depuis sa tendre enfance, il a trempé dans l'univers de la musique classique, de l'opéra et du ballet. C'est aussi un fan de cinéma et de séries télévisées. Diplômé en administration, il dirige un organisme communautaire en région. gauvreaud.eklectikmedia@gmail.com

Exposition et encan

C’est mardi dernier que l’organisme « Les Impatients » lançait la septième édition de « Parle-moi d’amour » au Centre Wellington de Verdun. Cette exposition sous le parrainage de Mathieu Cardin réunit plus d’une centaine d’œuvres d’Impatients et d’artistes professionnels tels que Molinari, Riopelle et Philibert pour ne nommer que ceux-là. Certaines œuvres proviennent aussi de dons de collectionneurs privés. L’exposition se déroule jusqu’au 9 mai . Les visiteurs peuvent participer à un encan silencieux s’ils désirent acquérir une œuvre. La soirée de clôture sera marquée par un encan crié d’une dizaine d’œuvres, animée par Chantal Lamarre, porte-parole de l’événement. Toutes les œuvres mises à l’encan débutent au coût de 50$.

Chantal Lamarre   ©Les Impatients 2017

Les fonds ainsi récoltés permettront à l’organisme « Les Impatients » d’assurer la pérennité des ateliers de création qu’il offre au Centre Wellington. Ces ateliers sont soutenus par l’Institut universitaire en santé mentale Douglas du CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal.

La mission des Impatients est de venir en aide aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale par le biais de l’expression artistique. L’organisme existe depuis plus de 25 ans et compte une quinzaine de sites à travers la province.

 

La création artistique comme objet de valorisation

Les ateliers de l’organisme permettent aux personnes atteintes de problématiques en santé mentale d’être elles-mêmes sans faire référence à la maladie qui n’est en fin de compte qu’une partie de leur existence. Utiliser le mot « impatient » plutôt que d’étiqueter une personne de « patient » permet d’aborder l’être humain de façon globale et contribue à sa valorisation.

Le directeur de l’organisme, Frédéric Palardy me donnait l’exemple d’une dame qui participait à une exposition. C’était pour elle le moment privilégié d’inviter des membres de sa famille et de parler d’art, alors que dans sa relation quotidienne avec eux, c’était habituellement les questions de santé mentale qui prenaient toute la place. De plus, le fait de participer à une exposition à laquelle contribuent des artistes professionnels et parfois dans des endroits aussi prestigieux que le Musée d’art contemporain sont des moments inestimables pour des Impatients et contribue à leur résilience.

Cette exposition a été pour moi un moment privilégié où j’ai rencontré des gens de cœur et des artistes fiers de leurs créations. Je vous invite à faire une visite au Centre Wellington pour voir cette exposition touchante et peut-être vous laisser tenter à participer à l’encan qui s’y déroule. C’est pour une bonne cause!

Parle-moi d’amour
Centre Wellington
4932, rue Wellington
Verdun, Qc , H4G 1X6

Lundi au vendredi de 10h à 17h et le samedi de 13h à 17h
Encan silencieux jusqu’au 9 mai 2018
Soirée de clôture le 9 mai 2018
Entrée libre

Catalogue des exposants
parlemoidamour.impatients.ca

Dominique Gauvreau

Depuis sa tendre enfance, il a trempé dans l'univers de la musique classique, de l'opéra et du ballet. C'est aussi un fan de cinéma et de séries télévisées. Diplômé en administration, il dirige un organisme communautaire en région. gauvreaud.eklectikmedia@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *