Philippe Laprise et son troisième spectacle, Je m’en occupe!

The following two tabs change content below.

Jessica Grenon

Après le succès de son deuxième spectacle, Plus sexy que jamais, dont la tournée a débuté en 2014, Philippe Laprise revient sur les planches avec son tout dernier spectacle, Je m’en occupe!. C’est un public plutôt éclectique qui était rassemblé dans le Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, hier soir, pour sa première médiatique.

Lors de la levée du rideau, l’humoriste était déjà sur scène, de dos, et a entamé une chorégraphie sur une chanson du groupe Les trois accords. Après quelques pas loufoques, Laprise a fait stopper la musique en admettant qu’il devra reprendre son souffle durant les trente prochaines minutes, ce qui lui a valu les premiers rires de la salle. Ni une ni deux, l’artiste a partagé avec nous le secret du cuissard de vélo avec l’anecdote du Grand Défi Pierre Lavoie. Par la suite, Philippe a abordé les petits désagréments qu’il a pu constater avec le vieillissement, dont l’apparition des poils de nez. Ce qui a mis la table, par le fait même, à la savoureuse histoire de la tondeuse à nez.

C’est en faisant de drôles de mimiques et en adoptant une voix pour chacun des membres de son entourage comme ses enfants qui se chicanent, sa propre blonde ou même la blonde de 23 ans d’un de ses amis que l’humoriste a décroché le plus de fous rires. D’ailleurs, le récit du souper de couple avec cette dernière était hilarant! De plus, les spectateurs ont pu apprendre que Philippe avait un chat nommé Sable âgé de 108 ans qui lui a fait vivre des émotions jusqu’à la toute fin de sa vie. Ah, ce que nous ferions pour ces petites bêtes-là!

Bien sûr, l’artiste a taquiné les filles à quelques reprises, mais il ne s’est pas gêné de faire comprendre aux gars qu’ils devraient être plus rapides pour capter les gags qu’il a spécialement écrits pour eux. Le spectacle, approximativement d’une durée d’une heure trente, passe à une vitesse folle et l’enchaînement des numéros se fait habilement. Cependant, il manquait quelque peu de mordant par-ci, par-là au travers du spectacle pour aller chercher davantage les rires de la salle. L’humoriste connait son art et peut se permettre d’oser un peu plus. Somme toute, le public a passé un agréable moment.

Si vous souhaitez vous informer des prochaines dates de spectacles, vous n’avez qu’à visiter son site internet juste ici.

Crédits Photos : Diane DeeDine/Éklectik Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *