Star Wars Episode 9 : un dernier tour de force

The following two tabs change content below.

Cette semaine sort enfin le chapitre final de la légendaire saga La Guerre des Étoiles. C’est avec empressement que beaucoup vont se jeter dans les salles pour voir l’aboutissement de ce vaste univers qui remonte à la fin des années soixante-dix. L’impact de ce monde se passant dans une galaxie lointaine (très lointaine) a charmé pendant ces cinquante dernières années petits et grands et a prouvé à ses détracteurs que la science-fiction peut assurément s’adresser au grand public. Ce neuvième épisode intitulé L’ascension de Skywalker (originalement Rise of Skywalker) boucle la boucle sur une note positive. Loin d’être parfait, ce film saura au moins plaire à ceux qui cherchent un film léger et rempli d’action.

Pour résumer rapidement le synopsis, après la mort de Luke Skywalker, Rey (Daisy Ridley) continue son entraînement au sabre-laser en compagnie de la princesse Leia (Carrie Fisher). Pendant ce temps, Kylo Ren (Adam Driver), devenu le Supreme Leader du Premier Ordre, tombe sur une relique Sith qui va le mener à une rencontre innatendue. À la suite de cette rencontre, Ren va partir à la recherche de la jeune Jedi afin de la conduire au sombre personnage sur lequel il est tombé. Révélations et remises en question seront au rendez-vous pour les deux personnages qui en ont bien plus à partager qu’ils le croient.

Un film pour les nostalgiques

Concernant le scénario, tout comme les deux précédents films, L’ascension de Skywalker reprend de façon assez importante le schéma narratif du sixième épisode, à savoir le Retour du Jedi. Malheureusement, bien que ce ne soit pas une pure copie conforme, il aurait été plus pertinent d’aller dans une autre direction, car on a vraiment l’impression d’assister à un doublon de la trilogie originale plutôt que d’un réel nouveau chapitre. Ceux qui ont grandi avec l’oeuvre de Georges Lucas vont pouvoir se bercer de nostalgie et d’effets visuels époustouflants, mais risquent d’être déçus en ce qui concerne l’histoire.

En effet, en regardant le film, on en vient à se demander si cette trilogie était réellement nécessaire. Il est vrai que, visuellement, on parle de bonbon pour les yeux. En ce qui a trait au reste, c’est plus discutable. Sans dire que le film est raté, on aurait pu s’attendre à plus rocambolesque pour une finale qui, on se rappelle, vient clore un pan important de la culture populaire américaine. D’ailleurs, les films de Disney jouent beaucoup sur le Fan Service et ce dernier long-métrage n’en fait pas exception, tellement qu’on a du mal à s’attacher aux nouveaux personnages et leurs enjeux. D’ailleurs, toute l’intrigue repose sur des personnages et des enjeux provenant des premiers films. Ce sont eux les vedettes. On aime toujours revoir d’anciens personnages, sauf quand ils viennent se greffer d’une façon à faire de l’ombre aux nouveaux.

Pourtant, un univers aussi vaste que la Guerre des Étoiles ouvre tellement de possibilités scénaristiques et on a malheureusement choisi de surfer sur la notoriété qu’avait déjà acquis les autres films auparavant. Pour revenir au film comme tel, heureusement, il est bien rythmé sur le plan de la mise en scène et laisse peu de temps mort ou de scènes parasites. Bien qu’il soit prévisible (autant l’intrigue que certaines vannes), il reste agréable à visionner et est accessible à tous.

En somme, on aurait pu s’attendre à un dénouement plus épique, mais, au moins, le film se tient bien, est cohérent et réussit à fermer le couvercle comme il faut. Si vous êtes un fan inconditionnel (ou pas), vous serez sûrement mitigé, mais pas complètement déçu.

Crédits Photos : Disney

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *