The Dead South a mis le feu au poudre et a enflammé le MTELUS!c

The following two tabs change content below.

Ce quatuor à cordes créé en 2012 connait un succès retentissant depuis plusieurs années, et ce notamment grâce à leur titre phare In Hell I’ll Be in Good Company . Leur style est résolument un mélange de bluegrass et de folk. Avec The Dead South, on se retrouve propulsé dans un voyage dans le temps en pleine Amérique du Sud, voire même au temps du Far West. Ici, on ressent la chaleur d’un soleil ardent, on entend sonner les serpents à sonnette et on s’enivre de whisky et autres tords boyaux. Et pourtant, ces quatre messieurs nous viennent tout droit de Regina au Canada, dans la belle région du Saskatchewan!

Après une tournée magistrale en 2018, The Dead South repart faire le tour du monde en 2019 avec leur nouvel album Sugar & Joy. La formation de base a évolué au fil du temps. Aujourd’hui, on retrouve en lead majeur de voix et à la guitare l’incroyable Nate Hilts ; à la mandoline le génial Scott Pringle ; au banjo l’ineffable Colton Crawford ; et le spectaculaire violoncelliste Danny Kenyon. Une mention toute spéciale pour ce jeune homme à l’énergie de feu, à la voix puissante, à la gueule d’ange et doté d’une grande force physique. Jouer des heures sur une guitare est déjà intense pour le corps. De grandes douleurs finissent par apparaitre dans le dos et les bras. Imaginez-vous que cet artiste porte son violoncelle telle une guitare, ne le pose pratiquement jamais de tout le show, et qui plus est, danse avec. Quel feu !

En 2016 ils avaient remporté le prix JUNO Award pour leur excellent album Illusion & Doubt. Depuis, ils ont le vent en poupe. Il faut dire qu’ils travaillent d’arrache-pied. Leur réputation et l’amour du public, ils les ont obtenus à force de travail, au fil de leurs concerts.  Et quel show ! Absolument tout est travaillé. Le décor s’installe et le public découvre une petite chapelle avec ses vitraux et ses bougies. Formation bluegrass, en ligne, chacun est à sa place et l’harmonie visuelle est impeccable. Chaque membre a également sa signature visuelle et son costume. Ici, les chapeaux, les bretelles et les chemises blanches sont de mise. On est dans une ambiance entre le XIXème et XXème siècle. Le jeu des lumières est sublime, tantôt ambiance de chapelle, tantôt ambiance extérieure de travail aux champs ou sur les routes. Chaque artiste a un vitrail qui lui est attribué avec son emblème (une cravate, un nœud, une barbe, le crâne d’un taureau). Celui-ci s’illumine à un moment bien précis avec le visuel correspondant à la chanson interprétée.

Ils sont généreux, professionnels, carrés, plein d’énergie et adorent être sur scène et donner à leur public. En plus, ils dansent! Des chorégraphies simples et très efficaces qui donnent une dimension théâtrale au concert. Le spectacle est bien plus qu’un simple concert, mais un véritable show où tout est pensé et fonctionne à la perfection. On peut dire qu’ils ont une très bonne équipe qui travaille avec eux. Ce fût donc un régal pour le public !Après deux premières parties qui ont amené doucement cette ambiance électrisante, la foule en délire chantait, dansait, hurlait et sifflait en chœur avec les artistes. Le rappel fût tonitruant et les applaudissements vifs et profonds. Une foule remerciant avec ardeur les artistes pour leur travail et le merveilleux moment qu’ils leurs ont offert.

The Dead South est en tournée dans toute l’Amérique du Nord jusqu’à la fin janvier 2020 avant de s’envoler pour l’Europe jusqu’au mois de mai. Si vous aimez les cowboys, le blues, le bluegrass et surtout l’excellente musique, c’est un show à ne pas manquer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *