Bons garçons : mignon et con

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Malgré sa récolte de plus de 83 millions de dollars au box-office, la comédie irrévérencieuse Good Boys (Bons garçons en version française) n’a pas suscité un long et retentissant buzz. Toutefois, sa sortie en DVD demain risque de faire davantage de bruit. Alors que la grisaille de novembre affecte notre moral, l’humour sympathique, exagéré et divertissant du film ne peut pas mieux tomber.

Malgré ses défauts et ses clichés, le long-métrage de Gene Stupnitsky réussit à détendre le cerveau après une journée particulièrement chargée. Nous ne sommes pas devant un film digne d’être nommé aux Oscars, loin de là, mais cette comédie sans prétention parvient à faire rire et parfois même étonner. Qu’on visionne Good Boys en couple, en famille ou entre amis, on sera assuré de passer un agréable 90 minutes, et ce même si l’oeuvre ne se démarque pas de ses prédécesseurs à l’humour trash comme Bridesmaids ou Neighbours.

Good Boys exploite le thème de l’adolescence, plus précisément de la préadolescence, en suivant le quotidien d’apparence banale de l’inséparable trio formé de Max (irrésistible Jacob Tremblay), Lucas (touchant Keith L.Williams) et Thor (dynamique Brady Noon). Pendant leur sixième année, les amis ont enfin la chance de briser leur réputation marginale lorsqu’ils sont invités à un party où le jeu de la bouteille sera à l’honneur…Or, il leur faut un peu de pratique en matière de bisous. Cette quête plongera les garçons dans des situations rocambolesques bien souvent hilarantes.

Drogue, poupée sexuelle beaucoup trop réaliste, courses sur l’autoroute…Les péripéties sont souvent bien grossières et n’apportent rien de bien consistant. On est loin d’un coming of age existentiel profond. Parfois, l’excès de blagues sexuelles peu originales irrite mais d’autre fois, la panoplie de mots d’enfants extrêmement adorables séduit. Leur façon naïve de découvrir la vie réchauffe le cœur et fait rire de manière surprenante. Les bloopers et autres behind the scenes sont tout aussi divertissants!

Crédits Photos : Universal Pictures 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *