Claude Bégin lance « Bleu Nuit » au Artgang Plaza !

The following two tabs change content below.

Matthy Laroche

Un lancement charismatique et simpliste

Selon les dires même du séduisant chanteur Claude Bégin, en plein lancement de son deuxième album mercredi soir dernier, il ne savait pas à quoi s’attendre lors de sa confection. Par contre, il savait déjà comment il allait le baptiser, Bleu Nuit. Il  raconte  à la blague qu’il n’y a aucun lien à faire avec l’émission érotique du même nom. C’est ainsi qu’avec beaucoup d’ardeur, il aura réussi à tisser un album très relevé et garnies de belles collaborations. La belle centaine de spectateurs présents (entremêlant famille et amis du chanteur ainsi que des fans) au Artgang Plaza, sur la rue St-Hubert, ont été à même de comprendre toute la richesse que contient ce nouvel opus.

 

 

Une entrée en matière avec Philharmonuit, une musique instrumentale tout à fait renversante, donne à ce lancement l’ambiance qu’il lui était destiné, effervescente. Claude Bégin entre en scène avec une chemise noire constellées de lumières et procède avec Si tu m’invites pour ensuite s’attaquer à Ma voiture volante, une belle pièce à la sonorité pop assumée et très convaincante. S’il dégage beaucoup de mystère autour de sa personne, de par son regard ténébreux, viril, animal, cette soirée lève le voile sur un côté plus sensible et terre à terre de l’artiste, pour ne pas dire très easy going.

Bégin n’a pas renié le hip-hop pour autant. En effet, l’ex-chanteur de la formation Alaclair Ensemble ainsi que d’Accrophone, a invité celui qu’il considère comme un véritable frère, le rappeur Eman a interpréter Sans téléphone, un véritable tour de force musical qui donne une twist intéressante à l’album. On ne peut pas vraiment mettre cet album dans un seul créneau. C’est plutôt un savant mélange d’inspirations, car, après tout, Claude a beaucoup d’expérience derrière la cravate. Il va un peu partout, mais tout semble s’imbriquer parfaitement, avec une voix qui vient amalgamer le tout d’une brillante façon.

Une autre collaboration est également venue hausser la qualité de la soirée avec la jolie et talentueuse Laurence Nerbonne avec On s’envole encore. Les deux artistes ont joué la carte de la camaraderie démontrant que rien n’était pris au sérieux. Mais il a tenu à rendre un moment unique pour sa compagne de vie,  la chanteuse et mannequin Clodelle. , avec qui il chante en duo sur la chabcha Bleu Nuit. Il lui a laissé toute la place puisque c’était la toute première fois que cette dernière chantait sur une scène, devant un public. Un magnifique moment rempli de tendresse et de complicité, et deux voix se mariant à merveille.

Il n’y a rien à redire, tout l’ensemble de l’opus, tant sur le plan musical que sur le plan visuel, est impeccable. Tout fonctionne, tout est beau, tout est chic, tout sonne bien. Un véritable coup de cœur ! Il n’en tient qu’à vous de découvrir ce ravissant et charismatique personnage, autant par les yeux que par les oreilles !

©Coyote Records Label

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *