Cynthia Maréchal : maudites chicanes de famille

The following two tabs change content below.

Stéphanie Payez

Que l’on adhère ou pas, on a tous connu un gros party de famille où on hausse le ton et où les sujets prennent une dimension parfois démesurée. C’est en plein coeur de la famille Bélanger que Cynthia Maréchal nous invite dans son livre Maudites chicanes de famille.

À l’ouverture de l’histoire, on peut se sentir légèrement étourdi par le nombre de personnages qui habitent cette grande famille, mais ce sentiment s’estompe au fil des pages dans lesquelles chacun des membres de la famille Bélanger y a une place de choix.  Entre Jacques qui aime créer les malaises dans les repas de famille, Josée qui se laisse prendre par sa gourmandise, Marina et ses problèmes de coeur ou encore Marguerite qui souhaite pour la nouvelle année que les chicanes familiales cessent une fois pour toutes, on se laisse prendre d’affection pour chacun des Bélanger et du monde qui les entoure.

Dans cette famille multi-générationnelle, les chicanes mettent souvent le doigt sur des sujets tels que la politique, la religion et parfois même l’adolescence. La différence de génération et les préjugés qui peuvent aller avec sont souvent synonyme de discorde au sein de la famille Bélanger qui est aussi drôle qu’attachante.

À travers les querelles fréquentes, ce que l’autrice nous partage surtout c’est la beauté des liens qui unissent cette famille dans les jours difficiles. L’amour qu’ils ressentent les uns pour les autres remet les choses à leur place et laisse de côté les maudites chicanes futiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *