Une étoile est née : notre décennie en sera marquée

The following two tabs change content below.

Les années 90 ont eu Titanic. Les années 2000 ont eu Les Pages de Notre Amour. Notre décennie sera, quant à elle, marquée par Une Étoile est Née. Ce dernier grand cru accède facilement au statut de grand film, ceux pour lesquels une génération complète tombe en amour et qui deviennent, par la suite, une référence. Une Étoile est Née est la troisième version d’un classique ayant vu le jour en 1937. Un remake a été fait avec Judy Garland en 1954, mais c’est surtout la version de 1976 avec Barbra Streisand et Kris Kristofferson qui demeure, à ce jour, la plus connue.

C’est donc 42 ans plus tard et avec une version moderne que le prodigieux Bradley Cooper nous présente la réincarnation d’un classique indémodable : l’ascension vers la gloire mais aussi l’histoire d’amour déchirante de deux êtres épris l’un de l’autre au milieu du show-business. Bradley Cooper incarne ici, et avec justesse, Jackson Maine, un chanteur country rongé par l’alcool et les drogues. Il cumule les succès, mais sa vie personnelle va à contresens. Il écume les bars jusqu’au soir où, après un concert, il rencontre Ally ( incarnée avec brio par Lady Gaga ), une jeune femme tout ce qu’il y a de plus simple mais passionnée de chant et qui désire vivre du métier de chanteuse. C’est dans le fond d’un bar là où elle chante soir après soir que Jackson est complètement subjugué et tombe sous le charme de la belle jeune femme au caractère bien trempé. Alors que notre chanteur l’invite avec lui en tournée et partager la scène, Ally prend de plus en plus d’assurance et se voit offrir son rêve sur un plateau d’argent : un contrat de disque. Suit alors la montée en flèche d’Ally et la chute de Jackson. L’amour qu’éprouve Jackson pour Ally saura-t-il être plus fort que tout ce tourbillon qui les plonge au cœur du rock’n’roll ? Pour avoir la réponse, il faut aller voir le film, qui saura vous plaire à coup sûr.

On a beaucoup parlé, dans le dernier mois, de Une Étoile est Née comme étant un film qui pourrait bien être mis en nomination à la prochaine cérémonie des Oscars. Je vous assure une chose : ce film transcende tout notre être lorsque nous le regardons. Que ce soit par le talent indéniable dont Bradley Cooper fait preuve ou de par l’incroyable mais naturelle Lady Gaga ou de par les chansons qui sont toutes sublimes, ce film saura plaire aux plus sceptiques qui croient encore qu’une femme comme Lady Gaga est simplement une poupée portant des perruques et des costumes.

Parlons-en, justement, de Lady Gaga, cette chanteuse qui cumule les succès radios et qui déjà possède dix ans de carrière. Bien connue pour ses tenues excentriques et ses tubes comme Poker Face ou Bad Romance, Stefani Joanne Angelina Germanotta de par son vrai nom, a bien plus à offrir que ce qu’on pourrait penser. Déjà, elle a gagné, en 2016, un Golden Globe pour sa prestation dans la cinquième saison de American Horror Story, et elle était mise en nomination pour un Oscar pour la chanson Til’ It Happens To You, thème du documentaire The Hunting Ground. Ce talent incroyable dont cette femme fait preuve, Bradley Cooper l’a tout de suite su. Pas étonnant que la chimie entre les deux acteurs transperce l’écran.

Ici, Lady Gaga ne porte ni maquillage ni perruque. Elle joue Ally de la plus naturelle façon qu’elle peut le faire. En entrevue sur plusieurs tapis rouges d’événements comme le TIFF ( où le film était projeté en avant-première nord américaine ), Lady Gaga, de la plus modeste des façons qui soit, complimentait sans arrêt Bradley Coopermais également le reste de tout le casting. Généreuse, elle expliquait comment elle a dû se transformer complètement pour jouer un rôle comme Ally, qui, tout en se rapprochant de sa propre histoire, est également tellement différent à la fois. Elle expliquait également que jouer dans un film si poignant avait été pour elle un rêve. Et être témoin de ce rêve est encore plus poignant lorsque nous visionnons le film. Si son talent pour le chant était établi depuis longtemps, avec Une Étoile est Née, elle prouve au monde entier qu’une actrice est véritablement née.

Bradley Cooper fait ici ses débuts en tant que réalisateur, et il brise la glace avec un film grandiose que personne n’est prêt d’oublier. Monsieur Cooper réalise un chef-d’oeuvre vrai, poignant et qui prend directement aux tripes. Impossible de rester de glace devant autant de talent mais également devant tant d’émotions. Que ce soit le personnage de Jackson qui traverse une période difficile ou bien de Ally qui chante pour la première fois sur une scène, tout est fait et réalisé à la perfection. L’histoire nous transporte exactement où le film doit nous emmener : au milieu d’une gamme d’émotions véridiques et émouvantes. Bradley Cooper fait preuve ici d’un naturel que je ne croyais pas possible, et joue ici sans doute le plus grand rôle de sa carrière. Jackson Maine est un homme généreux, mais meurtri par les ravages de l’alcool et les blessures d’une histoire familiale dramatique. Et si on savait que Lady Gaga était une incroyable chanteuse, nous ignorions que Bradley Cooper savait chanter incroyablement juste et bien. Cet acteur se surpasse de toute les façons possibles dans cette oeuvre cinématographique exceptionnelle. Les acteurs de soutien font un travail de maître. Mention spéciale au vétéran Sam Elliott qui aura su m’arracher une larme.

Les chansons sont toutes accrocheuses et font de chaque scène un classique instantané. Pensons, entre autres, à Shallow interprétée par les deux protagonistes ou bien I’ll Never Love Again de Lady Gaga qui deviendra vite un thème culte. Le seul défaut vite pardonné est la chronologie du film. L’histoire va incroyablement vite, on aurait aimé découvrir cette belle histoire plus lentement et profiter encore plus de la chimie entre Cooper et Gaga.

Au final, Une Étoile est Née est un film qui fait du bien ( et aussi pleurer ). Pendant deux heures ( trop courtes ), on est transporté et bercé par cette histoire qui fait rêver et qui nous fait sourire. La finale, que je ne dévoilerai pas bien sûr, arrive comme un coup en pleine figure. La première montréalaise mercredi soir dernier était remplie de fans de Lady Gaga, mais aussi d’un public varié et de tous les âges. À la première note du générique, les applaudissements fusaient de toute part et l’émotion était à son comble. C’est la moindre chose que ce film mérite. Puisque la seule envie qu’on a, c’est de se lever et d’applaudir, Une Étoile est Née est sans aucun doute un grand film attendu et qui vaut le déplacement pour un ou même deux visionnements !

Crédits Photos : Warner Bros 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *