« Faire le beau », le deuxième one-man-show de P-A Méthot

The following two tabs change content below.

Jessica Grenon

Derniers articles parJessica Grenon (voir tous)

Hier soir avait lieu au Théâtre St-Denis 1 la première médiatique du deuxième one man show en carrière de l’humoriste P-A Méthot, Faire le beau. Effets visuels et sonores efficaces pour une entrée remarquée. Après le succès de son premier spectacle, Plus gros que nature, lancé en 2013, l’homme n’a pas caché sa joie de revenir avec ce deuxième opus qui compte déjà 70 000 billets vendus. C’est visiblement en forme qu’il a pris d’assaut la scène en parlant de sa perte de poids considérable, mais en abordant également l’opération au cœur qu’il a dû subir l’année dernière. Bien sûr, c’est avec humour qu’il en parle et arrive à décrocher les premiers rires de la salle. Ces expériences lui on fait voir la vie d’un autre œil. Il en a conclu qu’il en avait assez de « faire le beau », de vouloir répondre aux attentes parfois inatteignable de la société. Nous le suivons donc au fil de ses anecdotes nous faire la liste de ce qu’il ne veut plus faire. Cependant, comme le dit l’adage : « plus facile à dire, qu’à faire! »

© Angeline Gosselin | Éklectik Média

Pour P-A, la convalescence a été un moment de découverte de la programmation télévisuelle d’après-midi et il semblerait que Ma vie à 600 livres a été pour lui un plaisir coupable. Sa façon de décrire l’émission était hilarante. Que dire des Nouvelles avec « L’ingénieur en inondation » qui compare l’inondation de Yamachiche à l’ouragan Katrina. À noter l’hypothèse farfelue du « comment la table de cuisine de Jean-Guy peut bien sortir par la porte d’entrée ». À plusieurs instants, l’humoriste fait des parenthèses dans ses numéros, ce qui ajoute au comique de la situation sans en perdre la fluidité. D’ailleurs, le moment où il imite un air climatisé était littéralement tordant!

Fini les mariages pour P-A Méthot, il n’aime pas ça. Surtout pas le « petit train » qu’une matante un peu trop sur le party a décidé de partir. Les visites au zoo aussi c’est terminé. D’ailleurs, la dernière fois, il a vu un homme aveugle s’y promener, ceci l’a totalement subjugué et, par le fait même, fait éclater de rires les spectateurs. Il aurait inévitablement manqué quelque chose au spectacle s’il n’avait pas eu un moment musical. Ni une ni deux, l’humoriste caricature certains artistes et fait participer le public, ce qui clôt à merveille sa prestation.

© Angeline Gosselin | Éklectik Média

La soirée a passé à une vitesse folle. Le spectacle d’une durée de près de deux heures est très bien rôdé et on retrouve assurément la couleur de l’humoriste que l’on aime tant de part ses expressions et de sa façon de raconter des anecdotes avec franchise et assurance. En terminant, P-A en a profité pour remercier le public de lui permettre de gagner sa vie en faisant ce qui lui fait du bien. Pour lui, ce n’est pas un job, mais bien un privilège de faire de l’humour.

Pour savoir si l’humoriste passe près de chez vous avec Faire le beau, visitez son site officiel juste ici.

Crédit photos : Angeline Gosselin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *