Les Grandes Crues : les belles folles crues !

The following two tabs change content below.

Matthy Laroche

Le duo « Les Grandes Crues » gravit les échelons !

Je suis absolument certain que les noms Marie-Lyne Joncas et Ève Côté vous évoquent quelque chose. Un jour, quelque part sur Internet, vous vous êtes probablement heurtés à leurs vidéos crues, mais Ô combien amusantes! Avec le duo qu’elles forment avec Les Grandes Crues, elles ne passent clairement pas à côté de la track. Depuis juin 2016, elles sillonnent le Québec en entier pour faire part de leur vision de la vie de trentenaires en devenir, des déboires et des problèmes quotidiens de la vie, comme le poil pubien, le tout autour d’un bon verre de vin…  de deux, trois pis quatre… ah pis de deux bouteilles au complet!

Elles ont annoncé plus tôt cette semaine sur les réseaux sociaux qu’elles ont vendu pas moins de 25 000 billets jusqu’à présent, et ça ne fait que commencer. En effet, les diplômées de l’École Nationale de l’humour de 2014 enchaînent les succès et la reconnaissance du public, surtout depuis qu’elles ont commencé à mettre en ligne des vidéos tout à fait hilarantes sur leur page Facebook. C’est mercredi soir dernier qu’elles ont fait leur grande première médiatique au Club Soda pour leur spectacle Su’l gros vin, avec une foule bondée, fébrile, qui n’attendait que de s’amuser et de boire.

Crues, mais crues correctes !

Elles attirent l’attention, parce qu’elles sont crues, mais elles le font d’une bonne manière. Elles disent les vraies choses, des choses qui ne se disent pas vraiment en public, mais, qu’au fin fond de chacun de nous, on les pense carrément. Elles réussissent à bien doser les blagues sans tomber dans le vulgaire facile. C’est comme si nous assistions à une vraie soirée entre filles discutant de sujets sordides. Les acclamations et les encouragements du public, majoritairement féminin, prouve que Les Grandes Crues disent tout haut ce qu’on pense secrètement et qu’elles ont raison.

Tous les sujets d’adultes passent sous le bistouri tels le sexe, les hommes, l’alcool ou encore les trucs qui irritent (dans tous les sens du terme). Bref, ces deux femmes n’ont aucun de filtre. Malgré un contenu plutôt crunchy, il reste que les mots sont magnifiquement choisis faisant en sorte qu’il n’y a aucun temps mort à ce show d’une durée de 90 minutes. L’audace de jouer les femmes soûles pour faire rire, ce n’est pas un concept inexploré, mais ce qu’elles livrent sur scène est d’un tout autre acabit. Elles ne sont jamais dans la disgrâce ni dans la provocation. Elles sont le reflet de toutes ces femmes qui ont déjà trop bu et dites des choses déplacées par perte d’inhibition.

Une chimie hors du commun !

Il faut évidemment noter l’immense chimie que Marie-Lyne et Ève ont ensemble, autant sur scène que dans la vie. Ce n’est pas pour rien qu’elles ne se lâchent pas depuis 2015. Elles s’appuient l’une sur l’autre, se lançant mutuellement la balle sans jamais perdre pied. Sérieusement, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un duo aussi efficace,  drôle, talentueux et attachant. Les failles du spectacles, il n’y en avait pas. Certes, s’il y avait des décrochages, les masquer en prétendant qu’elles sont à un stade avancé était la solution idéale pour corriger le tir, ni vu, ni connu.

Il est à présager un futur des plus brillants pour ces deux femmes immensément talentueuses. Elles n’ont pas fini de nous surprendre par leur répartie cinglante et leur façon bien à elles de redéfinir l’humour au Québec. Une mention spéciale à l’humoriste Maude Landry ayant assuré avec brio leur première partie. Une vraie révélation ! Avec l’attitude nonchalante de son personnage, nous tombons immédiatement sous son charme. Elle a attaqué son numéro avec une assurance désarmante.

Les Grandes Crues poursuivent leur tournée aux quatre coins du Québec. Pour tous les détails, n’hésitez surtout pas à visiter leur page Facebook. Elles sont également actives sur Instagram (@marielynejoncas, @evogabo).

Une pensée sur “Les Grandes Crues : les belles folles crues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *