Les grands gagnants des Gémeaux 2018

The following two tabs change content below.

Pour cette trente-troisième édition des Prix Gémeaux, Jean-Philippe Wauthier faisait cavalier seul à l’animation pour la première fois. Le pari était immense, mais il l’a plutôt bien relevé. Certaines blagues, comme celle sur Éric Salvail, n’a pas manqué de panache et d’audace. D’autres, comme les 40 faux gémeaux distribués à Fabienne Larouche pour traiter de la parité,  sont plutôt tombées à plat, créant des malaises. Ceci dit, de manière générale, les interventions rythmées et concises ont donné lieu à un gala captivant.

Plusieurs moments forts sont venus ponctuer la soirée. La vidéo d’ouverture dans laquelle Simon-Olivier Fecteau aide Jean-Philippe à trouver un nouvel acolyte à l’animation contenait de belles trouvailles. L’apparition inattendue de Mme Raymonde Chagnon, la grande vedette du débat des chefs de jeudi dernier, qui a soufflé son désormais légendaire ”pas tellement” en guise d’appréciation du gala. Avec son discours tout en Alexandrin, Antoine Bertrand (Boomerang)a été fidèle à lui-même: hilarant et touchant. La présence d’Anick Lemay , accompagnée de ses fées qui l’aident à supporter la maladie, a également donné des frissons. Magalie Lépine-Blondeau, nommée cinq fois, a causé la surprise en mettant la main sur le Prix du meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique pour son travail dans Plan B, détrônant ainsi la grande favorite Ludivine Reding (Fugueuse). D’ailleurs, l’excellente série Plan B a remporté les grands honneurs (meilleure série dramatique).

Fugueuse est alors reparti les mains vides du gala en soirée, mais la prise de conscience que la série a suscité chez des millions de spectateurs a été magnifiquement souligné. En effet, Ludivine Reding a introduit un numéro rendant hommage à toutes les jeunes filles qui sont tombées dans les filets des proxénètes et qui manquent terriblement à leurs proches qui les cherchent désespéramment. Isabelle Boulay a interprété avec élégance Je voulais te dire que je t’attends alors qu’une dizaine de survivantes sont apparues sur scène avec des cartons indiquant qu’elles ont jadis été des Fanny. Elle ont laissé ces affiches s’écrouler sur le sol pour signifier qu’elles ont choisi de se reconstruire et qu’elles y arrivent malgré les lourds obstacles. Un instant inoubliable qui a démontré que la télévision a bel et bien le pouvoir de changer les choses.

Voici la liste complète et nos photos des lauréats.

MEILLEURE SÉRIE DRAMATIQUE
PLAN B – Jaime Alberto Tobon, Jean-François Asselin, Alain Chicoine, Jacques Drolet, Louis-Philippe Drolet, Louis Morissette (KOTV)
 
MEILLEURE SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
UNITÉ 9 – Fabienne Larouche, Michel Trudeau (Aetios Productions)
 
MEILLEURE COMÉDIE
LÂCHER PRISE – SAISON 2 – Estelle Bouchard, Vincent Gagné, François Rozon (Encore Télévision)
 
MEILLEURE SÉRIE DE VARIÉTÉS OU DES ARTS DE LA SCÈNE
EN DIRECT DE L’UNIVERS – SAISON 9 – France Beaudoin, Josée Beaudoin, Marleen Beaulieu, Carl Dubuc, Marie-Élaine Nadeau, Corinne Paquin (Attraction Images)
 
MEILLEURE SÉRIE DOCUMENTAIRE : SOCIÉTÉ
DEUXIÈME CHANCE – André Larin, Manuelle Légaré, Brigitte Lemonde, Guillaume Lespérance (Zone3 – A Media)
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : SÉRIE DRAMATIQUE
Fabien Cloutier – FAITS DIVERS – SAISON 1 « Épisode 4 – Les heures avant qu’on efface les traces » (Les Productions Sovimage)
 
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
Vincent-Guillaume Otis – DISTRICT 31 « Épisode 141 » (Aetios Productions)
 
MEILLEUR PREMIER RÔLE MASCULIN : COMÉDIE
Antoine Bertrand – BOOMERANG – SAISON 3 « Épisode 35 – Food truck d’amour » (Encore Télévision)
 
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : SÉRIE DRAMATIQUE
Magalie Lépine-Blondeau – PLAN B « Épisode 6 » (KOTV)
 
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : SÉRIE DRAMATIQUE ANNUELLE
Céline Bonnier – L’HEURE BLEUE – SAISON 2 « Épisode 35 » (Duo Productions)
 
MEILLEUR PREMIER RÔLE FÉMININ : COMÉDIE
Sophie Cadieux – LÂCHER PRISE – SAISON 2 « Épisode 24 – Papillons » (Encore Télévision)
 
MEILLEURE ANIMATION : HUMOUR
François Morency – GALA LES OLIVIER 2017 (ICI RADIO-CANADA TÉLÉ / APIH)
 
MEILLEURE ANIMATION : ÉMISSION OU SÉRIE D’ENTREVUES OU TALK-SHOW
Paul Arcand – CONVERSATION SECRÈTE « Épisode 4 – Guy Lafleur » (Groupe Fair-Play)
 
MEILLEURE ANIMATION : MAGAZINE D’INTÉRÊT SOCIAL
Jean-Marie Lapointe – FACE À LA RUE « Épisode 1 – Véronique et Lisette » (Trinôme II)
 
MEILLEURE ANIMATION : JEUNESSE
Pascal Barriault, Valérie Chevalier, Marilou Morin, Pascal Morrissette – COCHON DINGUE – SAISON 2 « Hockey » (Trio Orange)
 
MEILLEURE ÉMISSION OU SÉRIE ORIGINALE PRODUITE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES : FICTION
TERREUR 404 – Joanne Forgues, Sophie Parizeau (Productions Casablanca)
 
PRIX DU PUBLIC FONDS COGECO

DISTRICT 31 (Aetios Productions)

Crédits Photos: Angéline Gosselin/Éklectik Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *