J’aime Hydro : la polyvalence de Christine Beaulieu

The following two tabs change content below.

Nous avons eu le plaisir, mercredi dernier, d’assister à la présentation de la pièce documentaire J’aime Hydro au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Dans une mise en scène de Philippe Cyr, ce documentaire met en vedette la fabuleuse Christine Beaulieu, également autrice du texte, ainsi que Mathieu Gosselin et Mathieu Doyon qui incarnent quelques personnages sur l’initiative de la dramaturge Annabelle Soutar, cofondatrice en 2000 de la compagnie de théâtre Porte Parole qui se spécialise dans le théâtre documentaire.

Nous ne vous apprenons rien en vous disant que la relation entre les Québécois et Hydro Québec en est une que nous pourrions qualifier d’amour haine, pour toutes les raisons que nous connaissons, et nous ne croyons pas qu’il soit nécessaire ici de les énumérer. Ce que nous voulons souligner ici c’est la polyvalence que, encore une fois, Christine Beaulieu, comédienne de formation, a su démontrer en devenant journaliste. Le tout a commencé il y a une dizaine d’années pendant un festival de films au cours duquel elle avait présenté un film qu’elle avait réalisé “juste pour le fun”. Elle a fait la rencontre d’Hugo Latulippe qui, lui, venait de présenter le film Chercher le courant sur la pertinence de la construction d’un nouveau barrage sur la Rivière Romaine. Un sujet qui a fait réfléchir Christine Beaulieu.

Il y a eu aussi certains scandales concernant l’administration d’HQ et une rencontre avec son amie Annabel Soutar qui l’a fortement encouragée, pour ne pas dire presque ordonnée, d’enquêter sur le sujet et d’écrire. Après plusieurs heures de recherches et un temps de réflexion au cours duquel son intérêt ne cessait de grandir, notre comédienne a commencé par assister à différentes tables de travail, tout d’abord à titre de citoyenne et a posé des questions, puis par la suite, à titre de citoyenne et de comédienne travaillant sur un projet de théâtre documentaire concernant la relation qu’avaient les Québécois avec HQ. Elle a ainsi participé à des consultations publiques et des commissions gouvernementales. Christine Beaulieu a aussi eu des rencontres avec des sommités autant gouvernementales qu’environnementales qu’économiques incluant le PM actuel, François Legault, l’actuel PDG de HQ, Pierre-Luc Desgagnés,  sans oublier Bernard Gauthier, mieux connu sous le surnom de Rambo.

Dans le cadre de sa recherche, elle s’est même rendu à la Romaine, avec l’approbation et même la participation de HQ. Elle est la première à s’être rendue à Havre-St-Pierre dans une automobile électrique. Nous avons aussi entendu la petite histoire de HQ, qui fut fondée en 1944, et tout ce qui a suivi depuis tant au point de vue politique gouvernementale qu’administrative, les bons et surtout les mauvais coups, et nous devons admettre qu’il y en a eus quelques uns.

Tel que mentionné plus haut, il ne faut pas oublier non plus que le texte souvent humoristique a également été écrit par Christine Beaulieu, qui, en tant que comédienne, nous le récite avec autant d’humour et de précision. Sur la scène, elle est merveilleusement secondée par Mathieu Gosselin, qui joue le rôle de chaque personne qu’elle a rencontrée lorsqu’elle nous narre un extrait de conversation qu’elle a eu avec ladite personne. Quant à Mathieu Doyon, il apporte le même support lorsqu’il s’agit d’une troisième personne.

Un spectacle qui vaut la peine d’être vu, non seulement à cause de ce que nous y entendons, mais surtout pour voir, entendre et apprécier nos trois mousquetaires qui, à mon avis, sont uniques dans leur genre.

J’aime Hydro demeure à l’affiche du Théâtre Maisonneuve jusqu’au 12 janvier.

Crédits Photos : Théâtre Jean-Duceppe

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *