La démesure de LOUD au Centre Bell !

The following two tabs change content below.

Centre Bell, Montréal, 31 mai 2019

Tout Ça Pour Un Triomphe !!!

Je comprends !

Je comprends maintenant tout l’engouement et pourquoi tous se braquent vers une seule et même direction en ce moment. Seul dans sa catégorie, comme il le précise sur sa pièce Nouveaux riches, le séduisant rappeur Loud a réalisé un exploit hier soir, et tout un à part de ça ! Il a en effet marqué l’histoire en étant le premier rappeur québécois à se mesurer à la scène du Centre Bell, ni plus ni moins. Et deux fois plutôt qu’une puisqu’une supplémentaire est prévue ce soir-même. Un lancement d’album dans une salle comble aussi gigantesque que cet amphithéâtre, franchement audacieux !

Annoncé depuis un bon moment déjà, on s’attendait à du colossal, dans la démesure qu’on lui reconnaît désormais. C’était, pour notre plus grand bonheur, bien au-delà de nos espérances. Alors que seul sa présence sur scène suffisait amplement, des surprises de taille nous attendaient dans le détour. Loud a relevé haut la main le défi de nous offrir une soirée magistrale. D’un contrôle impeccable, il sait ce qu’il fait. Son image, la vibe, les mots et l’énergie charismatique qui émane de lui, il a franchement compris quelque chose que nous n’avons pas encore saisi.

 

Humble et désinvolte !

Nous avions de la difficulté à réaliser que c’était un lancement d’album pour son deuxième opus Tout Ça Pour Ça, sorti le 24 mai dernier, tellement que tout était plus grand que nature. Rien que les décors et le visuel nous donnaient l’eau à la bouche à ce qui allait suivre. Une amorce bien d’à propos, une devanture d’avion (un beau rappel à 56K) a surgi sur la très haute scène, au milieu de deux écrans géants. Sur sa façade, un écran encore plus immense était apposé avec, en son centre, la console de Ajust intelligemment incorporée. C’est là, avec toute sa magnificence, que Loud a entamé Sans faire d’histoire, premier titre du nouvel album. Tout peut alors commencer !

Tous les grands titres y ont passés hier soir dont Nouveaux riches, Fallait y aller, Salles Combles, Médailles et Jamais de la vie. Simon Cliche Trudeau, de son vrai nom, a créé un phénomène qui le dépasse, mais qu’il, ironiquement, maîtrise aisément. Avec son rap unique que lui-même en connaît le secret, il n’a aucun mal a attiré autant les fervents du Rap Québ que les non-initiés du genre. Le tout dans un grand rassemblement effervescent. Tout le monde y a trouvé son compte ! Avec le succès retentissant de son premier album, Une année record, on réalise l’ampleur du tableau en assistant à un spectacle de Loud, digne d’un show américain à grand déploiement.

Des invités de marque

Pour continuer l’incroyable épopée de ce simple lancement, des invités de marque ont répondu à l’appel. Effectivement, nous avons pu compter sur la présence de la jolie Charlotte Cardin qui a accompagné Loud avec leur duo Sometime, All The Time, dont le clip a cumulé plus de 500 000 vues en une semaine. Cardin est entrée par la haute scène. Séparés, les deux chanteurs ont visé juste avec cette mise en scène qui met bien de l’avant le sujet de la chanson, c’est-à-dire l’éloignement physique entre deux personnes. La charmante Cœur de Pirate a également fait son apparition pour interpréter Dans la nuit, chanson figurant sur l’album En cas de tempête, ce jardin sera fermé.

Bien sûr, il était d’une évidence que son acolyte de toujours Lary Kidd allait se mettre de la partie. Ils ont chanté Off The Grid et Hell, What A View. Les fans de Loud Lary Ajust ont été très bien servi avec cette belle réunion. Le rappeur 20some s’est ensuite broché à eux pour un On My Life bien énergisant. Encore mieux, Loud a laissé toute la place à son ami Lary le temps d’une chanson, celle de Petit Jésus. Il est bien rare de retrouver une telle synergie que celle entre Loud, Ajust et Lary.

 

Une finale enflammée

L’indélogeable Toutes les femmes savent danser n’a évidemment pas passé inaperçu et c’est à la toute fin que l’audience a pu s’en réjouir. Mais bien sûr, il fallait un rappel. Maintenant que nous avons assisté à un spectacle saisissant, il a fallu bien sûr qu’il en rajoute une couche, juste pour s’assurer qu’il ne blaguait pas. Dans un décor enflammé, il nous a donné une version de TTTTT tout à fait ahurissant avec une fin aux effets pyrotechniques grandioses, rien de moins. À quel point sommes-nous surpris à présent? Devenir immortel a été le coup de grâce, les spectateurs étaient à présent synchronisé avec lui. Tout était là, tout ! Aucun bémol pour le show, aucun !

C’était une pas pire soirée !

Il reste encore quelques billets pour le show de ce soir. Procurez-vous vos billets ici !

 

Crédits photos (photo en couverture et galerie) : © Serge Cloutier / Éklectik Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *