Lancement de .Soi de Marie-Mai : une collection branchée qui promet!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

Alors que sa carrière de chanteuse ne connait aucun ralentissement avec la tournée Elle et moi qui bat son plein partout au Québec et des collaborations récentes avec Tebey (The Good Ones) et Garou (Ain’t no mountain high enough), Marie-Mai lançait aujourd’hui sa toute première collection vestimentaire portant le nom de .Soi.

Pour l’occasion, la Galerie Lounge TD de la salle l’Astral s’est transformée en un pop-up store présentant l’entièreté de la marque, un catwalk et un studio photo professionnel! Bref, l’ambiance était à l’image de la marque : festive, branchée et inclusive. Plusieurs personnalités telles que Anne-Marie Withenshaw, Amé et Khate Lessard sont venues encourager l’égérie de Kérastase Canada dans ce nouveau projet qui en est qu’à ses premiers balbutiements!

Il faut dire que Marie-Mai voit grand avec .Soi, une collection mettant en vedette trois marques québécoises qui fabriquent toutes leurs créations ici. Dans un souci d’appuyer l’économie locale, l’autrice-compositrice-interprète a fait appel à wellDunn qui signe les bijoux délicats, à Sokoloff pour la vaporeuse section lingerie et à dailystory pour les pantalons, hoodies et tops mêlant élégance et confort sportif! Vous pouvez cliquer ici pour accéder à la Boutique .Soi.

Même si elle souhaite faire une distinction entre sa populaire carrière de chanteuse et cette ligne, Marie-Mai a inclus certains membres de son entourage afin de montrer l’étendue des agencements possibles entre les différents items qui sont, pour la plupart, non genrés. C’est ainsi que, lors de la soirée,  certains danseurs de sa tournée se sont improvisé mannequins sur des podiums individuels. Leurs chorégraphies spontanées ont insufflé une légèreté et une liberté qui se démarquaient des défilés traditionnels.

Lors de son discours de remerciements, la chanteuse en a profité pour expliquer ses multiples intentions. «C’était important pour moi de dissocier mon nom parce que ce travail-là, qui est fait par les designers, est tellement grand et impliqué que je me disais qu’on établit quelque chose avec cette collection. Oui, c’est mon visage qu’on voit pour celle-ci, mais peut-être que ce ne sera pas le cas pour la prochaine. On a la preuve ce soir que ces pantalons-là, ces chandails-là et même ces sous-vêtements peuvent être portés par n’importe qui, peu importe le style et peu importe l’âge. Ce qui fait qu’on a du style dans la vie, ce n’est pas le vêtement qu’on porte mais comment on le porte. Ces vêtements vont devenir le soi que vous êtes.»

Elle a été encore plus volubile lors d’un court entretien que voici :

Comme elles s’inspirent des mêmes influences en matière de mode, comment fais-tu la distinction entre tes tenues de scène et cette collection?

S’il y a une ligne directrice à travers toute ma carrière, c’est que je n’ai jamais aimé me mettre dans une boîte. Je n’appartiens pas à un style en particulier, que ce soit musicalement ou au niveau vestimentaire. Je tenais à ce que la collection soit exactement dans cette même lignée. Pour moi, ce qui fait en sorte que ce que je porte devienne moi, c’est juste une question de personnalité. Ce soir, nous portons tous la même chose, mais avec des sneakers et des talons hauts, ça devient complètement autre chose. Je voulais donc une collection qui montre la beauté dans les choses simples. Pour moi, mes costumes de scène et ce que je porte dans la vie de tous les jours, ça devient un peu la même chose. Chaque pièce de la collection s’agence bien.  Je n’avais pas le goût de choquer et de faire des pièces que les gens n’allaient pas comprendre. C’était de laisser la place à la personnalité des gens, un peu comme je fais sur la scène et dans la vie.

La marque suit la tendance des boutiques et collections éphémères. Dans ce renouvellement, quel est ton degré d’implication dans la création des morceaux? 

Je suis impliquée à 100%. J’ai envoyé mes inspirations aux designers qui m’entourent dans ce projet-là, et ils me disaient ce qu’ils aimaient et les choses qu’ils modifieraient à leur façon, et c’est ça que je voulais. Je veux le meilleur des gens autour de moi. J’écoute beaucoup. Ce n’est pas mon idée ou rien pentoute, au contraire! Je laisse la place aux gens. Le fait de faire une ligne avec des vêtements, des bijoux et de la lingerie, ça offre déjà quelque chose de différent. Je fais confiance en leurs aptitudes. C’est sûr qu’après ça, on a plein d’idées comme une ligne de bijoux pour les cheveux ou une ligne de produits pour les cheveux. Jusqu’où ça peut aller et quand on s’arrête? On le sait pas!

Avec le lancement, tu montres une volonté que la marque soit inclusive. Est-ce dans les plans qu’elle représente éventuellement davantage la diversité corporelle au niveau des tailles?

Absolument! Je suis super ouverte au niveau des tailles. Comme les vêtements sont faits ici, si on reçoit des demandes à ce niveau-là, on peut les offrir aux gens. Que ce soit les pantalons ou la lingerie, on est ouvert à tout! Je pense que c’est le client qui a raison en bout de ligne. On est là pour faire en sorte qu’ils aient ce qu’ils ont de besoin, et on va leur donner!

Il y a un point au début du nom de la marque. Est-ce que cela a une signification particulière?

Je mets des points partout!  Même dans la chanson C.O.B.R.A , il y avait des points entre les lettres! Au sens large, l’idée était que tout part de soi, de la confiance en soi, de l’estime de soi, du fait d’être prête à t’assumer exactement comme t’es, avec tes qualités et tes défauts. Autant que je regarde cette collection, que je la porte et qu’elle me représente, je sais que quelqu’un d’autre va la porter et la rendre sienne. En bout de ligne, c’est toi qui décides ton style et ce qui fonctionne pour tes valeurs. C’est une marque qui est très légère et simple qui laisse la place à la personnalité de sortir.

Crédits Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *