Our Last night au Club Soda : un groupe sombre teinté de lumière

The following two tabs change content below.

Le groupe de metalcore Our Last Night était récemment de passage au Club Soda dans le cadre du lancement de son dernier album qui s’intitule Let Light Overcome. Malgré son jeune âge, le groupe souligne également ses quinze ans d’activité. Après une première partie qui s’est un brin éternisé, les membres ont foulé la scène, montrant leur excitation de venir jouer, ici, à Montréal avec une performance pas du tout décevante.

Une première partie qui s’étire

Avant de s’intéresser à la programmation principale, voici un résumé concernant la première partie. D’abord, il faut dire qu’elle a duré assez longtemps, voire trop. Il faut comprendre que cela a duré près de deux heures alors que la prestation d’Our Last Night n’a duré qu’une heure et demie environ. De plus, les groupes invités n’étaient pas extraordinaires dans l’ensemble, excepté peut-être le groupe The Wolrd Alive qui, force est d’admettre, a donné une solide prestation. Le premier groupe, Ashland, est un groupe penchant davantage dans une style pop très calme. Ce n’est jamais facile de réchauffer la salle en premier, et il s’est bien débrouillé somme toute avant l’arrivée de The World Alive. Les membres de ce dernier ne se sont pas gênés pour mettre le feu aux rampes puis balancer une puissante dose d’énergie à la foule qui l’a reçue d’un véritable coup de fouet. Ils ont donné une performance impeccable, professionnelle et digne d’avoir leur nom en gros sur leur propre affiche de tournée. Malheureusement, l’engouement est tombé après leur présence alors qu’on se rappelle que ce n’est que la première partie et que la foule commençait à avoir hâte que le concert principal débute. De plus, I See Stars, le dernier groupe de cette longue première partie, était loin d’être à la hauteur de The World Alive.

Intense et excitant

Pour en revenir aux principaux intéressés, les gars de Our Last Night, malgré une attente un peu longue, ont fait passer à ceux qui se sont déplacés une excellente soirée. En plus d’être en tournée pour son nouvel album, le groupe célèbre son quinzième anniversaire. Pour l’occasion, plusieurs morceaux tirés de leur nouvel opus ont été joués, mais les membres ont pris la peine de déterrer quelques vieilles chansons comme Elephants, qui a causé de nombreux moshpits. Leur catalogue nous a offert une soirée pour tout les goûts, certaines chansons étant assez intenses, rapides et agressives et d’autre plus calmes et rassembleuses. La polyvalence vocale du chanteur et des autres musiciens permettaient ce jeu de nuances qui variait entre harmoniques poignantes et cris perçants. Le moment le plus marquant reste celui où le bassiste s’est placé au beau milieu du parterre, demandant à la foule de tourner en rond autour de lui. Ce fut tout un circle pit comme on dit! Le groupe nous a réservé deux ou trois ballades bien placées, car cela fait toujours du bien un morceau plus calme. La foule a sauté en masse durant la soirée! Mention spéciale à la chimie du groupe, cela va s’en dire, les musiciens montrant qu’ils ont un grand plaisir à jouer ensemble.

Sur ce, si vous êtes un fan de metalcore et que vous cherchez à découvrir un nouveau groupe, n’hésitez pas à aller vous procurer un billet ou simplement vous taper leurs albums. Ce n’est peut-être pas le groupe le plus mythique qui existe, mais il fait bien les choses et offre une proposition bien à elle et qui mérite d’être entendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *