Programmation de la saison 2019-2020 du TNM : tout ce qu’on peut imaginer de fou s’y trouve!

The following two tabs change content below.

En fin d’avant-midi, hier, dans le hall d’entrée du Théâtre du Nouveau Monde, avait lieu le dévoilement de la programmation de la saison 2019-2020, présentée par nulle autre que leur directrice artistique Madame Lorraine Pintal.

Ouf! Quel programme! Autant les participants aux différents spectacles que les spectateurs qui y assisteront, personne ne va s’ennuyer cette année, croyez-moi bien !

Nous ferons un très beau voyage, un beau voyage dans le temps et un beau voyage autour du monde (de par les auteurs de ces œuvres), un beau voyage pour l’esprit, un voyage digne de la folie. Alors, êtes-vous prêts? Nous partons !

Du 17 septembre 2019 au 12 octobre 2019

KNOCK ou le triomphe de la médecine de Jules Romains, dans une mise en scène de Daniel Brière. Quel avant-gardiste, que ce Jules Romains ! « Médecins tout-puissants et patients gémissants ! La santé avec un grand S nous rend malade ! Et si notre obsession de la santé était fabriquée pour nous empêcher de rêver à d’autres révolutions? Personnage fascinant, créé par cet auteur français, entre en scène le docteur Knock : compétent comme un stéthoscope, rationnel comme une radiographie et… escroc. »… (document de presse fourni par le TNM). Alexis Martin sera ce fameux docteur entouré de sa bande de gais lurons composée de Evelyne de la Chenelière, Marie-Thérèse Fortin, Pierre Lebeau, Didier Lucien et Sylvie Moreau. Ils pourront tous compter sur l’aide professionnelle de Alain Vadeboncoeur MD comme conseiller médical. Daniel Brière sera assisté dans la mise en scène par Alexandra Sutto.

Du 22 octobre 2019 au 2 novembre 2019

Reprise de La Détresse de l’Enchantement pour dix représentations. Vous vous rappellerez sans doute le succès qu’avait obtenu cette pièce au cours de la saison 2017-2018, qui matérialisait la rencontre inspirante entre une écrivaine majeure de notre littérature, Gabrielle Roy, et une grande femme de théâtre, Marie-Thérèse Fortin? « Parue un an après la mort de son auteure, l’autobiographie de cette romancière n’a cessé depuis de toucher des dizaines de milliers de lecteurs. La vie y palpite avec un irrésistible accent de vérité, entre les éblouissements et la noirceur, entre la plénitude des joies et l’angoisse du vide, entre les incertitudes paralysantes et ces révélations qui changent une destinée entière. » (document de presse fourni par le TNM). Une mise en scène signée Olivier Kemeid et qui met en vedette Marie-Thérèse Fortin. Vous ne voudrez certainement pas manquer ce rendez-vous unique entre ces deux grandes dames de notre culture québécoise.

Du 12 novembre 2019 au 7 décembre 2019

Fleuve, tiré de l’oeuvre de Sylvie Drapeau (ses quatre romans – Le Fleuve, Le Ciel, L’enfer et La Terre). « Sylvie Drapeau a grandi là où le Saint-Laurent se confond avec la mer, sur les rivages forestiers de la Côte-Nord. Elle connaît l’incommensurable puissance et les humeurs changeantes du fleuve et ses grâces ineffables. Ainsi, c’était dans l’ordre impérieux des choses que cette actrice plurielle s’empare de la souveraine symbolique du fleuve pour architecturer ses quatre romans. Ces récits, inspirés de sa propre vie, racontent une histoire déchirante comme un mythe ancien. »  (document de presse fourni par le  TNM). Dans une mise en scène de Angela Konrad, assistée de Stéphanie Capistran-Lalonde, Sylvie Drapeau nous offre son émouvante « sculpture de mots ». Font également partie de la distribution Alice Bouchard, Karelle Tremblay et Samuel Côté et la Famille.

Du 14 janvier 2020 au 8 février 2020

Nelligan. Un opéra mis en scène par Normand Chouinard avec la participation de Nadine Brière, Dominique Côté (Nelligan jeune), Nathalie Doummar, Kathleen Fortin, Marc Hervieux (Nelligan vieux, pour la première fois sur la scène du TNM), Noêlla Huet, Laetitia Isambert, Jérémie L’espérance, Jean Maheux, Frayne McCarthy, Jean-François Poulin, Isabeau Proulx Lemire, Linda Sorgini et Léa Weilbrenner Lebeau. « Un grand opéra populaire, aux personnages à la fois légendaires et familiers, aux mélodies qui emportent l’âme, c’est tellement fort et c’est tellement rare ! C’est pourtant ce qu’ont réussi il y a aujourd’hui trente ans Michel Tremblay auteur et André Gagnon compositeur, en déployant dans toute sa palpitante envergure le destin tragique d’Émile Nelligan » (document de presse fourni par le  TNM).

Du 3 mars 2020 au 28 mars 2020

Les trois sœurs. Le grand classique d’Anton Tchekhov, mis en scène par René Richard Cyr et assisté de Marie-Hélène Dufort, met en vedette Christian Bégin, Émilie Bibeau, Evelyne Brochu, Éric Bruneau, Vincent Côté, Guillaume Cyr, Noémie Godin-Vigneau, Michelle Labonté, Robert Lalonde, Benoît McGinnis et Rebecca Vachon. « Personne d’autre que Tchekhov n’a mieux compris comment chacun et chacune d’entre nous, ici, aujourd’hui, peut secrètement vivre d’immenses passions et rêver d’une vie exaltante. Mais ces désirs puissants qui nous tiennent en vie, va-t-on vraiement risquer de les réaliser? Tout Tchekhov est là dans cette seule question… » (document de presse fourni par le TNM). Avec cette mise en scène, René Richard Cyr signe pour la première fois une oeuvre de ce grand auteur russe où les personnages sont si vrais, si humains, si pareils à nous que nous les voyons comme des personnes que nous connaissons depuis bien longtemps. Cette histoire aurait été, dit-on, inspirée de la vie des trois sœurs Brontë…

Du 21 avril 2020 au 16 mai 2020

Lysis, une comédie, création de Fanny Britt et Alexia Bürger d’après Lysistrata d’Aristophane (lui aussi était un avant-gardiste), dont la mise en scène est signée Lorraine Pintal, avec l’assistance de Bethzaïda Thomas. Font partie de la distribution Anne-Élisabeth Bossé. France Castel, Monia Chokri, Pierre Curzi, Nadine Jean, Soleil Launière, Étienne Lou, Widemir Normil, Olivia Palacci, Philippe Racine, David Savard, Mani Soleymanlou, Manuel Tadros, Marie Tifo et Tatiana Zinga Botao. « À l’ère de #metoo, des Femen et des Pussy Riots, voici une féroce fiction à grand déploiement où des femmes prennent les grands moyens pour mettre fin à la perpétuation d’un monde injuste et destructeur. L’inspiration des créatrices? La comédie mordante d’Aristophane, Lysistrata, dans laquelle les femmes entreprennent un boycott sexuel pour contraindre les hommes à mettre fin à la guerre. » (document de presse fourni par le TNM).

Du 2 juin 2020 au 16 juin 2020

L’avalée des avalés présentée sous la forme de théâtre de chambre, selon le désir de l’auteur Réjean Ducharme, (qui a légué ses droits d’auteur au TNM), est une mise en scène de Lorraine Pintal mettant en vedette Benoît Landry, Sarah Laurendeau et Louise Marleau. « L’avalée des avalés est un roman sombre dans lequel le temps n’y est jamais précisé, jamais mention de l’âge de Bérénice qui, fille d’un juif et d’une catholique, se rend à New York et en Israël. Elle vit des choses extraordinaires, son monde éclate. Par cette mise en scène, Lorraine Pintal poursuit l’exploration de l’oeuvre sauvagement bouleversante de Réjean Ducharme. » (document de presse fourni par le TNM).

En somme, une année de théâtre qui en rendra plusieurs heureux, sinon fous de joie…

Vous pouvez dès maintenant vous procurer votre abonnement ici!

Crédits Photos : Yves Renaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *