Salon de la musique: clore la fin de semaine en grand!

The following two tabs change content below.

Au cours du Salon de la Musique, qui a eu lieu au Stade Olympique les 7-8 et 9 juin, une belle brochette d’artistes émergents s’est présentée sur scène dimanche afin de nous offrir une belle prestation de leur talent, tout ça en compagnie de d’autres artistes ayant atteint le vedettariat. En ce dernier jour de la première édition du Salon de la musique , le public a été choyé par les prestations d’artistes dont Yoan, Les 2 Frères, Wilfred Lebouthiller, Laurence St-Martin et plusieurs autres.

La prestation du grand gagnant de la 2e édition de La Voix, Yoan, a fait bouger le public avec ses chansons rythmées et remplies d’énergie de la part du chanteur. Bien entendu, Yoan nous à présenté des covers de Johnny Cash dont le classique Ring of Fire, Elvis Presley,Baby what you want me to do qu’il avait interprêté à son passage à La Voix et à la grande surprise de tous, Yoan nous à montré son côté wild avec son interprétation de la chanson Kiss du célèbre chanteur Prince. Une chanson que peut de gens se doutait que Yoan détenait dans son répertoire. Il faut avouer qu’il ne cesse jamais de nous surprendre à sortir du cadre country qu’on lui a attribué lors de son passage à La Voix.

Il a comblé ses fans avec une chanson de son prochain album anglophone sur lequel il travaille en ce moment, Whisky Lips. Une chanson au goût rock et un peu folk qui donne un avant-goût à faire saliver sur l’album à venir. Son nouveau look change notre vision du petit cowboy de 18 ans à l’allure timide. Un  Yoan de plus en plus à l’aise sur scène et à l’écoute de son public s’est présenté accompagné qu’avec seulement sa guitare pour donner une prestation intime mais à la fois entraînante pour cette première édition du Salon.

Au grand bonheur de ses fans, Yoan a interprété des chansons de ses deux albums à son actif dont Tu m’aimeras, Jenny et  Tu m’as manqué, la première chanson qu’il a composée en français. Ses chansons, qui ne font malheureusement pas partie du répertoire de nos radios, ont fait passer de beaux moments aux spectateurs. Pour leur rappeler de merveilleux souvenirs, il a terminé  sa partie avec Live Forever. Il aime terminer ses prestations avec cette chanson puisqu’on l’a connu pour la première fois avec ces couplets. Non seulement Yoan a grandement interagi avec le public durant sa prestation, il a passé du temps à signer des autographes et prendre des photos avec ses fans tout en discutant avec eux.

Nous avons eu le plaisir de revoir le gagnant de la première mouture de Star Académie en 2003. Vous rappelez-vous bien ce beau jeune homme de Tracadie-Sheila? Eh oui, c’est nul autre que Wilfred LeBouthillier qui a eu le plaisir de briser la glace pour cet après-midi spectaculaire. En compagnie de son musicien Jean-Frédéric Lizotteil nous a offert quelques unes de ses chansons dont sa version de La ballade de Jean Batailleur qui lui a valu une solide main d’applaudissements de la part du public. Une autre occasion pour Zachary Richard d’être fier de lui!  En plus d’être un merveilleux auteur-compositeur-interprète, Wilfred s’est avéré un talentueux animateur de foule. Il a remercié chaleureusement la foule et reconnu les problèmes que connaît présentement la musique en admettant que ce n’était pas la faute de ceux qui étaient présents sur les lieux.

Par la suite, c’est Antoine Lachance, un participant de La Voix en 2018, qui est venu nous démontrer ses talents de guitariste, pianiste et évidemment d’interprète. Mais avant, et il en fut ainsi pour chacun des artistes, nous avons assisté à une partie du spectacle que normalement nous ne voyons pas; il s’agit du test de son, alors que chacun y va de ses préférences, de ses besoins en matière de sonographie, un élément des plus intéressants et surtout des plus importants.  Nous avons pu l’entendre chanter Down to the Classroom, Fous n’importe où de Daniel Bélanger puis, s’installant au piano, il nous a interprété un magistral Tu m’aimes-tu? de Richard Desjardins.

Ce fut ensuite au tour de Laurence St-Martin avec sa performance de Fille des îles, 2 heures s’a 40 et Sans toi, toutes de son cru. Très talentueuse cette jeune auteur-compositeur-interprète qui a sorti en janvier un premier album, Fille des îles. Une douce et belle voix plus qu’agréable à entendre.

Puis, ce fut le tour de nos 2Frères qui étaient fort attendus et qui, comme d’habitude, n’ont pas déçu personne. Deux bombes d’énergie. Ils ont admis espérer qu’il y aura encore plusieurs autres Salon de la Musique, et ils ne sont pas les seuls. Ils ont commencé leur mini tour de chant en nous faisant faire connaissance avec Léo Gagné qui fut suivie de 33 tours. Ils nous ont aussi interprété Un peu de toi dont le vidéoclip sortira bientôt. Ils ont conclu leur prestation de 20 minutes avec Au Sommet. Ce fut, encore une fois, une fort belle performance de leur part que le public a énormément appréciée.

Puis, un invité inattendu, et il porte bien son nom, Eric Speed, puisqu’il détient un record Guiness comme étant le plus rapide sur un violon. Je me suis demandé, à un moment donné, s’il bougeait au même rythme qu’il jouait du violon ou s’il jouait du violon au même rythme qu’il bougeait, mais, vous pouvez me croire, l’immobilité, ce n’est certainement pas sa caractéristique! Il nous a joué deux pièces de son cru dont une tirée de son album Desperado.

Puis, ce fut le tour de Gabrielle Goulet, interprète-guitariste pop-rock-folk accompagnée de Vincent Gendron au banjo, un beau mixte. Son style musical et parfois vocal me fait penser à Shania Twain. Elle a lancé son premier album Papillon en 2013 et a récidivé avec Elle sait en 2017.  En 2012, Gabrielle a participé à l’émission JAM animée par Patrick Groulx qui l’amena sur la Scène Loto-Québec des Francofolies de Montréal.  De son album Elle sait, nous avons pu entendre J’peux pas m’en empêcher, Juste toi, J’y pense encore et Pas plus que ça. Jeune femme avec une très belle personnalité, elle va certainement monter haut dans l’echelle de la chanson d’ici. Du moins, nous le lui souhaitons.

Sans rien enlever aux autres, elles furent mon coup de coeur, Sab & Steph. Ce sont deux soeurs jumelles, dynamiques comme ça ne se peut pas. Évidemment, il se dégage d’elles une complicité incroyable.  Elles ont participé à La Voix en 2013 (Les Jumelles Barabé). «Oui, on est jumelles et on a un lien très fort qui nous unit, mais ce n’est pas la seule chose qui nous définit. On a envie d’être nous-mêmes, de laisser les couleurs de chacune ressortir tout en continuant de faire de la musique ensemble puisque c’est ce qu’on aime le plus faire! » ce qu’a déclaré l’une d’elles, et ça se voit et s’entend. Pour leur première prestation, une élève de Steph, Eli, est montée sur scène pour nous expliquer le beat de la chanson à venir, Belong. Ce fut ensuite une composition de Steph, Trop tard , qu’elles nous ont fait entendre, qui a été suivie d’une chanson que Marc Dupré leur a offerte intitulée Les jours de ma vie. Pour compléter leur volet, ce fut une chanson de leur idole Bryan Adams, Back to you , qu’elles ont choisi de nous interpréter.

Puis vint le tour de Annie Blanchard qui a fait ses débuts dans Star Académie, cuvée 2005, et qui est toujours aussi savoureuse lorsqu’elle nous parle de son enfance en Acadie, notamment des biscuits à trous de son pépère avec ce si doux accent vraiment attendrissant. Elle nous a tout d’abord interprété une chanson de Patrick Normand, C’est la saison, pour après nous faire entendre un succès de Chantal Pary, J’suis ton amie, originalement interprétée en anglais par Johnny Cash. Pour terminer sa prestation, un petit clin d’oeil à Zachary Richard avec Travailler c’est trop dur.

Pour clore le tout, c’est à Véronique Labbé que le Salon de la Musique a fait appel.  Cette chanteuse country, accompagnée d’Hubert Bonin, a choisi d’ouvrir son vingt minutes avec Smile suivie de On Part. Par la suite, ce fut sa prestation de Si tu savais et, pour finir, ce fut Seniorita, là là il fait chaud.  Une de nos belles voix country du Québec. Elle a déjà six albums à son actif, le septième devrait amorcer sa carrière en septembre prochain.

Bref, le Salon de la Musique a offert de très belles performances à ses visiteurs. Nous profitons de cette tribune pour lui souhaiter longue vie.  À l’année prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *