Beau comme on aime le français au FICG!

Même s’il n’y a pas eu assez de duos et de trios, plusieurs numéros individuels ont volé la vedette et comblé la foule qui a été survoltée et lumineuse du début à la fin.

Lire la suite