The dead don’t die : la fin du monde version Jarmusch

Le film dit que le monde est étrange en os*ie, mais on serait porté à répondre à Jim Jarmusch que son film l’est aussi mais pour les mauvaises raisons et que, sans changer le ton déroutant du film , il aurait pu être innovateur.

Lire la suite