Quand l’immersion allie réalité virtuelle et théâtre : The Horrifically Real Virtuality

The following two tabs change content below.

Une expérience technologique hors du commun !

Nous sommes à l’ère où le monde est en quête constante de nouvelles sensations. Alors que les pièces de théâtre et le cinéma traditionnel font toujours sensation pour la populace, force est de constater que beaucoup restent sur une faim inassouvie. C’est pourquoi la technologie, en plein essor, sauve la mise. Et c’est là que la conquête de la réalité virtuelle survient ! Nous sommes tous, ou presque, très curieux de cette technologie novateur qui ouvre les portes sur d’infinies possibilités. Une technologie qui permet au spectateur de voyager sans même quitter une pièce. La réalisatrice Marie Jourdren, ayant mis le grappin sur ce nouveau médium, a voulu pousser l’expérience encore plus loin en entremêlant théâtre immersif et réalité virtuelle, donnant ainsi naissance à The Horrifically Real Virtuality.

Présentée au public depuis le 2 mars au Centre Phi, et ce jusqu’au 28 avril, les spectateurs sont amenés à se joindre au parcours (d’une durée approximative de 45 minutes) tout à fait unique grâce au Studio DVgroup. Vous serez probablement biaisé par le terme horrifically, car il ne faut pas vous attendre à être apeurés. Plus souvent qu’autrement, vous serez pas mal plus émerveillés par la qualité des décors, de l’ambiance comico-horrifique et du concept VR en lui-même… que de redouter des sursauts. Somme toute, il vous faut vivre cette expérience hautement déstabilisante (de préférence en groupe) au moins une fois dans votre vie.

© Vivien Gaumand

Un scénario de type série Z et soucoupe volante

Sur un plateau de tournage, c’est là que tout commence ! Le spectateur se retrouve plongé dans les années 50, en plein cœur d’un film de série Z (une oeuvre cinématographique bon marché ou de mauvaise qualité) inspiré des œuvres du cinéaste Ed Wood. Vous y retrouverez le célèbre acteur Bela Lugosi s’apprêtant à finaliser une scène dramatique. Ce petit préambule aura pour but de vous démontrer les rouages de la technologie moderne (notamment la motion capture) et c’est très fascinant. C’est par la suite que vous aurez droit au clou du spectacle. Vous porterez des casques VR et vous serez complètement captivés et dépaysés. Rassurez-vous, il est inutile de connaître la filmographie d’Ed Wood pour en comprendre le scénario. Il s’agit simplement de vous laisser emporter et d’admirer tout ce qui se retrouve tout autour de vous.

Vous êtes les acteurs !

Pour vivre l’immersion à son plein potentiel, il faut impérativement que vous embarquiez à pieds joints dans l’histoire. Les acteurs, bourrés de talent, alimentent leur jeu avec vos interactions. Plus vous participerez avec eux, dans le respect du scénario bien sûr, plus le spectacle gagnera en qualité. Ne soyez donc pas timides, sinon vous passerez bien à côté de la plaque ! De plus, vous êtes laissés à vous même dans ce décor tout à fait sécuritaire, alors il ne faut pas hésiter à explorer, à toucher et à regarder tout autour de vous afin de soutirer le maximum de plaisir et d’émerveillement, car bien des surprises peuvent vous y attendre.

© Vivien Gaumand

Si les acteurs sont impeccables dans leur rôle et que l’expérience dans son ensemble vaut vraiment le déplacement, le prix en revanche pourrait refroidir les ardeurs de certains. Le prix varie selon l’heure de la représentation (entre 46,00 $ et 55,00 $). Pour tous les détails sur l’horaire des représentations, visitez le site www.centre-phi.com.

 

Centre Phi
407, rue Saint-Pierre, Montréal
514 225-0525
info@centre-phi.com
centre-phi.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *