La Voix 5 : Un spectacle entraînant à l’image de la saison!

Les huit finalistes de La Voix 5 se sont présentés hier soir devant les festivaliers déchaînés de l’International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu avec un spectacle bien rôdé autant sur le plan visuel que vocal qui a retracé les meilleurs moments de la saison.

Portant une tenue vestimentaire qu’ils avaient déjà vêtue lors d’une émission diffusée en direct, les candidats ont tous eu la chance de briller en solo dans leur style respectif, et ce à deux reprises plutôt qu’une! Parmi les performances individuelles marquantes, notons la voix éraillé de Désirée sur  Je déteste ma vie et Tu m’aimes-tu?. La jeune femme prend véritablement son envol confortablement assise derrière son piano. Or, lors de la livraison des numéros de groupe, elle semblait déstabilisée et, il faut l’avouer, s’ennuyer.

La version acoustique de The Reckoning Song par Sam Tucker a permis au chanteur d’accomplir de suaves et impressionnantes notes. Par contre, au chapitre de la puissance, personne n’a battu la sensationnelle Rebecca Noelle qui, tout au long du concert, a épaté avec de hautes envolées parfaitement maîtrisées. Son plaisir de chanter était contagieux, au même titre que celui de David Marino. L’ancien candidat dans l’équipe de Pierre Lapointe n’arrêtait pas de sourire à pleines dents et de murmurer les paroles de chacun des titres interprétés avec ses coéquipiers. Saluant la décision de La Voix d’enfin inclure tous les genres musicaux, le chanteur de death metal Louis-Paul Gauvreau a offert une prestation percutante de Hurt de Nine Inch Nails, spectaculaires jets de feu en prime. Faisant fréquemment tournoyer ses cheveux et s’agenouillant sans hésitation, il n’a pas manqué d’intensité et a témoigné beaucoup d’affection envers un public visiblement content de l’accueillir.

Fumées, pluie de confettis, ballons colorés, écrans géants… Sans dénaturer les performances, la production du spectacle n’a pas lésiné sur les moyens pour en mettre plein la vue pour les petits comme les grands. Les medleys qui ont le plus séduit et fait chanter les spectateurs ont été ceux mettant en vedette Zaz et les BB. Les voix diversifiées des artistes ont offert un doux, sincère et touchant mariage sur les morceaux La Voix Que J’ai et What The World Needs Now Is Love. Ce dernier s’est avéré LE moment mémorable de la soirée, spécialement parce que le monde a cruellement besoin d’amour et de solidarité par les temps qui courent…

De plus, Corneille a pris d’assaut la scène pour interpréter l’intemporelle Parce Qu’On Vient De Loin alors qu’Éric Lapointe, un habitué du festival, a conclu avec éclat la soirée en offrant Loadé Comme Un Gun qui a galvanisé la foule. Éric Lapointe et Saint-Jean, c’est pour la vie!

En optant pour une sélection judicieuse de chansons populaires tantôt tristes, tantôt festives , La Voix 5 n’a pas déçu,  bien au contraire. Ceci dit,  si la sixième saison de La Voix jouit également d’une tournée, un soupçon d’audace serait bienvenu.

Crédits Photos: Pascal Ratthé

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *