We love Belafonte : un hommage qui nous transporte en Jamaïque!

Samedi soir, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, nous avons eu le plaisir d’assister à la seule et unique représentation à Montréal du spectacle musical We love Belafonte, avec Florence K au piano et à l’animation , Alex Cuba, Katie Moore, David Myles à la guitare,  Shane Philips, Jeffrey Simons et Eugenio Roberto Osorio aux percussions et Domenico Romanelli à la contrebasse. Dans une mise en scène d’Emilie Laforest, le directeur musical Nicolas Petrowski a adapté pour la circonstance de fabuleux arrangements musicaux. Une belle assistance hétéroclite s’était donné rendez-vous pour l’amour de Harry Belafonte.

Les artistesont démarré en quatrième vitesse avec une version endiablée de Day-O comme il ne nous avait jamais été donné d’entendre. Le bal parti, ce fut un feu roulant de prestations toutes aussi bonnes les unes que les autres. Bougeant comme un Dieu, David Myles nous a interprété avec tout son talent une sexy Jamaica FarewellFlorence K a suivi avec Cucurrucucu Paloma qu’elle nous a murmurée d’une façon magistrale et qui lui a valu une belle ovation du public. Portant plusieurs chapeaux à la perfection, elle avait extrêmement bien fait ses recherches sur Harry Belafonte, nous racontant ici et là des anecdotes le concernant, tout comme l’ont fait ses collègues qui nous ont narré comment ils avaient appris son existence. Personnellement, la prestation de Katie Moore m’a beaucoup fait vibrer avec la douceur de sa voix et le petit trémolo qui l’accompagnait, une voix qui vous séduit et vous envoie presque au pays des rêves. Elle nous a interprété Try to Remember …c’est certain que nous ne l’oublierons pas! 

La deuxième partie a débuté avec une improvisation musicale et une démonstration de calypso pas piquées des vers. Puis, nous avons pu nous rappeler de Man Smart Woman Smarter avec Florence K et Shane Philips alors qu ‘Alex Cuba nous a fait connaître les atouts de sa Brown Skin Girl. Ce fut ensuite au tour de Florence K de nous saouler avec l’eau de la Coconut Wowan alors que David Myles nous a fait visiter le Kingston Market avant de se rendre au Cotton Fields avec Jeffrey Simons. Notre voyage s’est terminé avec Zombie Jamboree de Shane Philips.

Enfin, tout ce beau monde nous est revenu en rappel pour un Jump in the Line durant lequel l’assistance a pu se déhancher à volonté sans que qui que ce soit n’ait à insister. Bref, ce fut un spectacle plein de belles surprises toutes aussi plaisantes les unes que les autres. Par moment, nous en avions même oublié la neige, le vent, la froidure et les chutes sur le trottoir tellement on se sentait bien en Jamaïque!

Crédits Photos : Eric Carrière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *