La Chicane : un retour qui fait du bien!

The following two tabs change content below.

Mea culpa! Je dois avouer que le spectacle que j’avais le plus envie d’assister cet été lors d’un festival, c’est le fameux retour d’un groupe qui a connu ses heures de gloire il y a de cela 20 ans, et qui restera gravé dans le cœur de tous les Québécois. Fort heureusement, je n’ai pas été déçu de retrouver Boom Desjardins et Dany Bédar, côte à côte, faisant ce qu’il y a de mieux au monde, de la bonne musique! Ayant mis certains différends de côté, c’est ainsi que La Chicane a décidé de se réunir et de sillonner notre belle province, dont un arrêt dans la merveilleuse ville de Saint-Jean-sur-Richelieu à l’occasion de l’International de montgolfières le 16 août dernier. Tout ça dans le but de nous offrir du bonheur à nos oreilles et nous faire ressentir de la nostalgie à la puissance dix.

Amorçant le spectacle avec un tout nouveau morceau conçu tout spécialement pour la tournée, La dernière chicane, nous avons retrouvé notre bon vieux Boom visiblement en pleine forme pour nous livrer petits et grands succès du répertoire du groupe, mais aussi de sa carrière solo. Ce dernier semblait rempli de fierté de renouer à ses anciens amours et il explique combien il est ravi de partager à nouveau la scène avec Dany après plus de dix ans d’absence. C’est là que la chanson Viens donc m’voir, qu’il a interprété par la suite, prends soudainement un tout autre sens.

© Pascal Ratthé

L’une des raisons qui explique cette belle réunion : « Je savais que le 20 ans s’en venait. J’ai un petit bébé de un an et demi et je ne voulais pas lui expliquer que son papa avait déjà été un chanteur populaire, […], je voulais qu’il le vive. », s’est exclamé Boom après J’veux pas vieillir. Le groupe a enchaîné sur un petit medley de Jusqu’à dimancheLa blessure et Le fil. Il était bien dommage que le public n’ait pas pu en profiter à sa juste valeur puisque les extraits de chacune des chansons étaient très courts. Mais, sommes toutes, ce fut un moment fort apprécié.

Boom a ensuite cédé le flambeau à Dany le temps de présenter quelques pièces de sa propre discographie. Il nous a rassuré qu’il possédait toujours une aussi belle voix avec ses hits Y’a du mondeVoyeur et la toujours aussi poignante Faire la paix avec l’amour, en compagnie de sa douce moitié Marie-Ève Fournier. Inutile de vous dire que j’avais larme à l’œil.

© Pascal Ratthé

Il était pourtant clair que le plat de résistance était imminent, et tout fan de La Chicane qui se respecte le sait. Je savais que j’allais bientôt me replonger dans mes vieux souvenirs. C’est avec un immense plaisir que nous avons renoué avec le passé avec l’énergique Ma Taverne, suivi de celle qui a bouleversé le Québec en entier, Tu peux partir (j’ai eu beaucoup de difficulté à ne pas flancher), Dieu et Je reviens chez nous. Enfin, nous l’attendions tous, c’était le moment de profiter de l’intemporelle chanson Calvaire, au grand bonheur du public qui s’est exclamé haut et fort . J’avais de véritables frissons de voir tout un rassemblement de personnes qui savaient les paroles par cœur, comme si le groupe ne s’était jamais absenté.

Le groupe à conclu en beauté avec Juste pour voir le monde et Tu me manques. Quoi qu’il en soit, il faudra rassurer ce cher Boom que le retour de La Chicane a été une très belle initiative pour eux comme pour les fans. Il peut très bien dormir sur ses deux oreilles, nous les aimons encore, sinon plus. 

Pour avoir la chance de les voir et de les revoir, visitez leur site internet pour les prochains arrêts : ici

 Crédit photos : © Pascal Ratthé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *