Les Croods 2 : une nouvelle ère : apprendre en s’amusant

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Sept ans après leur première incursion cinématographique qui a engendré plus de 587 millions, la famille Croods embarque dans leur deuxième aventure qui se nomme fort à propos Une nouvelle ère.

Ce Croods réalisé par Joel Crawford, qui signe ici sa première réalisation d’un long-métrage, ne propose pas une nouvelle ère dans l’univers du cinéma d’animation, mais constitue une évolution considérable et enrichissante pour notre clan préhistorique préféré, spécialement chez l’adolescente Eep, tenue avec conviction par l’actrice oscarisée Emma Stone dans la version originale anglaise.

Cette dernière fera la rencontre de Guy, un orphelin déterminé à trouver un endroit paradisiaque où vivre à qui l’acteur canadien Ryan Reynolds prête sa voix. Leur adorable idylle, déjà secouée par les réticences du père protecteur de Eep, Grug (hilarant Nicolas Cage), vit un bouleversement qui pourrait être fatal lorsque les Croods tombe sur Hope et Phil Betterman (Leslie Mann et Peter Dinklage), une famille qui a forgé un milieu sécuritaire et truffé d’inventions pour simplifier leur quotidien et qui partage un lien particulier avec Guy. Les valeurs matérialistes et condescendantes des Betterman emballent les membres du clan des cavernes excepté Grug qui tient à son mode de vie plus grossier mais chaleureux.

Le scénario peut sembler convenu, puisque le dénouement du clash des valeurs entre les deux familles s’avère prévisible et rempli de morales, film familial commercial oblige, et les adultes l’accepteront vite, car le rythme de l’œuvre est engageant, les couleurs et les textures sont attrayantes et certaines répliques possèdent de savoureux double sens qui réjouiront petits et grands à différents niveaux. Le personnage complètement déluré de la grand-mère (dynamique Cloris Leachman) réserve de bien belles surprises si amusantes qu’on oublie leur invraisemblance et certaines sous-intrigues plus faibles qui n’apportent rien de bien pertinent à l’avancement du récit.

À l’instar du premier opus, les créateurs exploitent tout le potentiel que recèlent les découvertes et questionnements farfelus que les Croods font sur la vie humaine. Les spectateurs, bien au courant des référents, embarqueront dans l’effet comique que cause ces situations, même si le filon perd de son efficacité en cours de route. Néanmoins, ce concept a le mérite d’apporter quelques notions et informations éducatives à un jeune public à l’intérieur d’un divertissement sympathique.

Les Croods 2 : une nouvelle ère explore également avec authenticité mais avec un léger manque de subtilité des sujets délicats mais importants comme le respect de la différence, le détachement familial, la solidarité féminine, la prise de risque et la douce spontanéité qu’elle peut engendrer ainsi que la dépendance aux écrans qui devient dangereuse lorsque mal équilibrée.

Alors que le film est disponible en version numérique depuis le 9 février, il est maintenant offert en DVD et BLU-RAY. Ces deux formats incluent des bonus intéressants comme deux nouveaux courts-métrages exclusifs et des scènes supprimées.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *