Première de La déesse des mouches à feu : un tapis rouge distancié mais enflammé!

The following two tabs change content below.

En ce début de semaine chargé de tension avec la confirmation officielle de l’arrivée de la deuxième vague de la pandémie, les artisans derrière le film très attendu La déesse des mouches à feu ont su nous divertir un instant par leur fierté, leurs looks colorés…et le splendide chien d’Antoine Desrochers!

À l’extérieur du Cinéplex Odéon Quartier-Latin à Montréal où le film était projeté en grande première montréalaise , plusieurs vedettes du film et artistes venus les encourager ont défilé devant la toile, la plupart portant un masque à l’effigie du long-métrage. Nous avons notamment pu apercevoir quelques membres de la distribution dont Normand D’Amour, Caroline Néron, Kelly Dépeault, Antoine Desrochers, Marine Johnson et Emmanuel Bilodeau ainsi que Catherine De Léan.

Réalisé par Anaïs Barbeau-Lavalette d’après le roman à succès de Geneviève Pettersen et le scénario de Catherine Léger, La déesse des mouches à feu est un récit initiatique ayant pour thème de fond le grunge des années 90. On y suit Catherine (Kelly Dépeault dont il s’agit du premier grand rôle au cinéma) , une adolescente de 16 ans qui tente d’oublier le divorce houleux de ses parents en vivant ses premières soirées de débauche teintées de sexe et de mescaline. Après un accueil chaleureux à la Berlinale dans la section Generation I4plus en février dernier, le film jouit également de commentaires élogieux à la maison, puisqu’il vient de remporter le Grand Prix de la compétition officielle de la dixième édition du Festival de cinéma de la ville de Québec.

Malgré les circonstances, l’ambiance était à la fête. Les acteurs étaient heureux de se retrouver, et c’était beau à voir. La vedette principale du film rayonnait par son enthousiasme et son look excentrique totalement assumé. Kelly Dépault, qu’on peut également voir dans la série L’Échappée sur les ondes de TVA, ne cachait pas l’attachement profond qu’elle a envers ce film qu’elle a vu huit fois jusqu’à maintenant. « À chaque fois que je le vois, je suis autant fière. Ça m’apporte des émotions et des visions différentes. C’est tellement un beau film! C’est une chance de se voir à l’écran, et je ne me tannerais jamais de cette chance-là.»

La déesse des mouches à feu prendra l’affiche partout au Québec dès le vendredi 25 septembre. Restez à l’affût pour notre critique!

Crédits Photos : Mélanie Vachon, Éklectik Média 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *