Danse Danse Frontera : une performance spectaculaire

The following two tabs change content below.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons assisté, le 4 décembre dernier au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts , au spectaculaire show d’ Animal of Distinction intitulé Frontera, co-produit avec Danse Danse. AoD est une troupe de danse multimédia de la chorégraphe et danseuse Dana Gingras. Avec ce groupe, elle a participé à mettre en oeuvre plusieurs spectacles comportant de nombreuses innovations avec de multiples médias et démonstrations artistiques, et ce grâce à de nouvelles technologies et des métissages culturels.

Cette chorégraphie met en vedette Robert Abudo, Justin de Luna, Stacey Désilier, Léna Demnati, Louise Michel Jackson, Mark Medrano, Liliane Rochon-Prom Tep, Caroline Gravel, Sovann-Prom Tep et Lexi Vajda. La musique sur laquelle ils se sont exécutés était du groupe Fly Pan Am, qui a collaboré pendant des années avec AoD et qui, après une pause d’une douzaine années, a repris le collier à l’occasion de Frontera.

Frontera – Animal of Distinction – Rehearsal

Tout d’abord, une phrase extraite du programme de la soirée, dont l’autrice Ira William Zartman  qui est professeure émérite à la Paul H. Nitze School of Advanced International Studies de l’Université Johns-Hopkins et qui illustre bien le concept du spectacle: “Les frontières séparent le territoire mais passent à travers les gens. Sur les cartes, elles apparaissent sous forme de fines lignes unidimensionnelles, alors que sur le terrain, elles ont plusieurs dimensions. Les zones frontalières sont des frontières en profondeur, un espace autour d’une ligne, l’endroit où l’État rencontre la société et où personne ne se sent jamais chez lui”. C’est approximativement  le message que Dana Gingras a voulu illustrer, autant de façon abstraite que concrète, avec sa chorégraphie et ses multiples effets spéciaux qui nous en ont mis plein la vue. Non seulement les musiciens étaient-ils en direct, mais ils étaient sur la même scène que les danseurs. Il va sans dire qu’il s’agissait d’une démonstration de danse contemporaine.

Au son de coups secs d’un tambour, les danseurs se sont présentés sur la scène tout en faisant mine de se retirer en coulisses, comme s’ils n’étaient pas certains de savoir ce qu’ils faisaient. Une fois sur la scène, certains ont maintenu des positions bizarres pendant plusieurs secondes, c’était hallucinant à voir. Certains effets techniques, comme les éclairages suspendus à la verticale, devaient être difficiles pour les danseurs.  Par moment, la musique étant plus harmonieuse, ça se reflétait évidemment sur la performance de la danse qui devenait également plus gracieuse, au lieu de gestes et déplacements lents et saccadés.

Frontera – Animal of Distinction – Rehearsal

La diversité de la musique et de la danse, accompagnée de tous ces effets spéciaux, a magnifiquement bien fait comprendre le titre Frontera que portait le spectacle. Un beau Bravo à Dana Gingras et toute sa troupe pour cette magnifique et spectaculaire performance.

Crédits Photos : Courtoisie

Pour laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *