Lancement d’Izabelle : la vraie artiste en elle affiche ses couleurs!

The following two tabs change content below.

Marie-Claude Lessard

Derniers articles parMarie-Claude Lessard (voir tous)

À la suite de multiples tournées pour des spectacles de variété en groupe et deux incursions en solo infructueuses qui ne se sont pas déroulé comme prévu , voilà qu’Izabelle (Gagnon) propose son tout premier album intitulé à propos 2.0. Après un lancement triomphal à Québec, la chanteuse sherbrookoise a présenté, hier, le fruit de ses efforts au Casino de Montréal devant médias et admirateurs qui ont fièrement contribué à la réalisation de ce projet grâce à une campagne de sociofinancement ayant largement dépassé son objectif de 5 000$ (12 500$ ont plutôt été amassés).

Celle qui cumule plus de 16 ans d’expérience dans le milieu rayonnait dans sa robe jaune canari et scintillait avec sa chevelure frisée en broussaille lui donnant des airs de Shakira. L’auteure-compositeur-interprète, qui a enfin concrétisé son ardent désir de vivre de sa passion avec du matériel original lui ressemblant, n’a justement pas tardé à montrer son sens inné du divertissement. Son mini concert a débuté avec une projection déstabilisante de statistiques reliées à la violence conjugale afin d’introduire la pièce Bipolar Love. Une entrée en matière audacieuse qui aurait facilement pu verser dans le malaise mais qui a réussi à créer l’effet escompté. Le public a été réceptif devant cette nécessaire prise de conscience qui ne l’a toutefois pas empêché de se déhancher au rythme soul et groovy des cinq chansons qui ont suivi.

Désirant que les choses se déroulent à sa façon, Izabelle a décidé de s’autoproduire, avec toutes les épreuves et belles surprises que cela implique. Ce projet l’a menée sur le chemin d’Alexandre Lapointe du groupe The Brooks qui a réalisé son disque au bout d’une gestation de près de deux ans. Ensemble, ils ont concocté un opus coloré et dansant qui n’a pas peur d’aborder des thématiques délicates avec franchise telles que les relations fausses et le manque de confiance en soi. Par le biais de titres comme Last Strike, la chanteuse a inspiré avec sa fougue et son guts de persévérer dans ce domaine qui la consume passionnément. Autrement dit, elle a compris que les regrets engendrés par le fait de pas écouter ses émotions et rêves lui coutaient plus cher que de se battre constamment pour trouver du budget. Ce qui a donné lieu à la magnifique soirée d’hier.

Tout au long du concert, l’artiste a affiché sa personnalité spontanée et son registre vocal rempli d’impressionnantes nuances. Les spectateurs n’ont pas cessé de montré sa satisfaction. Ils ont témoigné une profonde affection envers la démarche de l’interprète. La plupart ont même poussé la chansonnette sur l’accrocheuse Self-talk session. Entourée de valeureux musiciens et choristes dont son partenaire de vie Philippe Savard à la batterie, Izabelle a brillamment rendu cet amour au public en démontrant une remarquable aisance sur scène et une sincère générosité dans ses explications pertinentes des chansons.

L’album 2.0 d’Izabelle sera disponible sur toutes les plateformes de téléchargement à compter du vendredi 1er novembre.

Crédit Photos : Stéphanie Payez, Éklectik Média 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *